ESA title
Back to Index English German Italian Spanish Dutch
Science & Exploration

N° 1–2020: Appel aux médias : Lancement de la sonde Solar Orbiter en direction du Soleil (nouvelle date 10 Février)

21 January 2020

Solar Orbiter, le nouveau satellite de l'ESA destiné à étudier le Soleil, partira de Cape Canaveral le lundi 10 février 2020 (CET). Les médias sont invités à assister au lancement et à l'acquisition du signal depuis le centre de contrôle de la mission situé à Darmstadt, en Allemagne.

**Note : article mis à jour le 31 janvier. La NASA, l'ESA, Airbus et United Launch Alliance ont fixé une nouvelle date, dimanche 9 février, à 23:03 EST (04:03 GMT/05:03 CET le lundi 10 février) pour le lancement de la mission Solar Orbiter à bord d'une fusée Atlas V depuis le complexe de lancement 41 de la base de l'US Air Force à Cape Canaveral, en Floride. Le lancement devrait avoir lieu dans un délai de deux heures**.

Au plus près du Soleil

 

Solar Orbiter est une mission dirigée par l'ESA mais à laquelle la NASA participe activement. Le satellite doit permettre d'obtenir les toutes premières images des régions polaires du Soleil et de mieux comprendre le fonctionnement notre étoile. Cette mission est très importante, car elle permettra également d'étudier les connexions Terre-Soleil afin de pouvoir expliquer et prévoir des phénomènes météorologiques spatiaux, tels que les tempêtes solaires.

Une fois dans l'espace, la sonde utilisera la gravité de Vénus pour remonter le plan de son orbite au-dessus des pôles du Soleil et ainsi nous offrir de tous nouveaux points de vue sur notre étoile. Elle passera dans l'orbite de Mercure afin de suivre une orbite elliptique la plus proche du Soleil. Les températures près du Soleil étant 13 fois plus élevées que près de la Terre, un bouclier thermique ultramoderne protègera les instruments scientifiques du satellite.

Solar Orbiter est en effet doté de dix instruments différents, notamment des instruments in situ et des instruments de télédétection, afin de pouvoir observer les turbulences à la surface du Soleil, son atmosphère externe et les flux de vent solaire. La mission est un projet conjoint associant la sonde solaire de la NASA « Parker Solar Probe » : Solar Orbiter doit recueillir des données complémentaires permettant d'obtenir au total, grâce aux deux projets, un ensemble de données scientifiques bien plus important que ce qu'une seule mission aurait permis d’obtenir.

Pour les médias présents au Centre européen des opérations spatiales (ESOC), un programme spécialement conçu a été prévu : les experts présenteront la mission, ses difficultés techniques et ses objectifs scientifiques, et les médias pourront suivre en direct la retransmission du lancement depuis le site de Kourou.

Programme prévu pour le 10 février (fuseau horaire CET pour toutes les heures indiquées)

 

03h45 Ouverture des portes

04h15 Début du programme au centre de presse (salle H 05)

Présentation de la mission par les experts, complétée par des retransmissions en direct depuis Cape Canaveral (USA), et notamment le décollage à 05h03 CET. L'engin spatial se séparera de son lanceur environ 53 minutes après le décollage, lequel sera suivi de l'annonce de l'acquisition d'un signal par le Directeur de vol Andrea Accomazzo en direct depuis l'ESOC

Parmi les intervenants figurent :

- Rolf Densing, Directeur des Opérations et Directeur de l'ESOC à l'ESA

- Mark McCaughrean, Conseiller principal pour la science et l'exploration à l'ESA

- Jayne Lefort, Directrice des Opérations scientifiques pour Solar Orbiter à l'ESA

- Joachim Woch, Scientifique ayant travaillé sur Solar Orbiter, MPS, Uni Göttingen

- Daniel Verscharen, Scientifique ayant travaillé sur Solar Orbiter, University College London

- Alexi Glover, département de Météorologie Spatiale à l'ESA, programme Sécurité spatiale

- Didier Morançais, Directeur du programme Sciences du futur à Airbus

Le programme prévoit également une séance de questions-réponses et des possibilités d'entretiens individuels supplémentaires.

07h00 Fin de la présentation pour la presse et petit-déjeuner

(L'heure et la liste des orateurs sont susceptibles de changer. L'heure de décollage correspond au début de la fenêtre de lancement quotidienne de deux heures).

Accédez au dossier de presse ici.

Comment s'inscrire

 

Les médias étant déjà accrédités doivent s'inscrire avant le 6 février sur :

https://www.esa.int/Contact/mediaregistration 

L'évènement se déroulera au centre des médias de l'ESOC :

ESA/ESOC
Robert-Bosch-Str. 5
64293 Darmstadt
Allemagne

Plan d'accès à l'ESOC

À suivre en ligne

 

Le lancement sera diffusé en direct sur Internet sur https://www.esa.int/esawebtv

Médias sociaux

Pour obtenir en direct toutes les actualités du lancement, suivez les hashtags @ESA, @ESASolarOrbiter, @esascience et @esaoperations sur Twitter. Les hashtags officiels sont #SolarOrbiter et #WeAreAllSolarOrbiters

Informations
Pour en savoir plus sur Solar Orbiter : http://www.esa.int/solarorbiter
Informations détaillées sur Solar Orbiter : http://sci.esa.int/solar-orbiter

Images

Images du Solar Orbiter

Photothèque de l’ESA pour les professionnels

Conditions d’utilisation des images de l’ESA

Pour toute question ou pour en savoir plus sur les images de l’ESA, merci de contacter directement spaceinimages@esa.int.

 

Vidéos

Vidéos du Solar Orbiter

Vidéothèque de l’ESA pour les professionnels

Conditions d’utilisation des vidéos de l’ESA

Pour toute question ou pour en savoir plus sur les vidéos de l’ESA, merci de contacter directement spaceinvideos@esa.int.

À propos de l'ESA

 

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et 20 sont des États membres de l'UE. La Slovénie a le statut de membre associé.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol qui permettent à l’Europe de jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale. Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

For further information:

ESA Bureau Relations avec les medias

Email: media@esa.int

Tel: +33 1 53697504