ESA title
Back to Index English German Italian Spanish Dutch
Science & Exploration

N° 8–2020: Hubble célèbre son 30e anniversaire avec une image d’une région où se forment de flamboyantes étoiles

24 April 2020

Les incroyables images et avancées scientifiques qu'a permises le télescope spatial Hubble de la NASA/ESA ont changé notre vision de l'Univers. Pour commémorer ces 30 années de découvertes scientifiques, l'image ci-contre représente l'un des plus beaux exemples de pouponnière d'étoiles que le télescope a observées au cours de ses 3 décennies d’opérations.

Le portrait montre la nébuleuse géante NGC 2014 et sa voisine NGC 2020, qui font toutes les deux partie d'une vaste région de formation d'étoiles située dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie satellite de la Voie lactée éloignée d'environ 163 000 années-lumière. L'image est surnommée « récif cosmique » car elle évoque un monde sous-marin.

Le 24 avril 1990, le télescope spatial Hubble décollait à bord de la navette spatiale Discovery avec un équipage de cinq astronautes. Déployé dès le lendemain sur une orbite terrestre basse, ce télescope a depuis ouvert nos yeux sur le cosmos et modifié notre connaissance collective de l'Univers.

Hubble a révolutionné l'astronomie moderne non seulement pour les astronomes, mais aussi pour le grand public qu'il a embarqué pour un voyage d’explorations et de découvertes. Plus qu’aucun autre télescope, Hubble a permis de rendre l'astronomie intéressante, stimulante et accessible pour les personnes de tous âges.

À l'heure actuelle, on considère que la mission a permis 1,4 millions d'observations, et fourni des données utilisées par les astronomes du monde entier qui ont abouti à la rédaction de plus de 17 000 articles scientifiques validés par des pairs. Cela fait de Hubble l’observatoire spatial le plus prolifique de l'histoire. A elle seule, son immense archive de données permettra d'alimenter la recherche astronomique future pour des générations à venir.

Chaque année, Hubble consacre une petite partie de son précieux temps d'observation à prendre une image spéciale pour son anniversaire présentant des objets incroyablement beaux et intéressants. Ces observations continuent d’étonner les scientifiques en permettant de nouvelles découvertes surprenantes, et fascinent le public par le biais des images toujours plus évocatrices.

Cette année, Hubble célèbre cette étape importante de sa vie avec un portrait de deux nébuleuses colorées qui révèle comment des étoiles massives émettant beaucoup d'énergie sculptent leurs cocons de gaz et de poussière. Bien que NGC 2014 et NGC 2020 semblent séparées sur cette image en lumière visible, elles font en réalité partie du même complexe géant de formation d'étoiles. Les régions de formation d'étoiles que l'on voit ici sont dominées par l’éclat d'étoiles au moins 10 fois plus massives que notre Soleil. La durée de vie de ces étoiles est courte, seulement quelques millions d'années, par rapport aux 10 milliards d'années de notre Soleil.

La partie qui brille fortement, au cœur de NGC 2014, presque au centre de l’image, est un groupement d'étoiles massives et lumineuses qui a soufflé le cocon d’hydrogène (couleur rouge) et de poussière dans lequel il est né. Un déferlement de rayonnement ultraviolet provenant de l’amas stellaire illumine le paysage tout autour. Ces étoiles massives libèrent également de puissants vents stellaires qui dispersent le nuage de gaz situé au-dessus d'elles et à leur droite. Le gaz étant moins dense dans ces régions, les vents stellaires ont plus de facilité à le traverser, ce qui aboutit à la création de structures ressemblant à des bulles qui rappellent le corail, et qui ont valu à la nébuleuse son surnom anglais de « Brain Coral » (corail cerveau).

À l'inverse, la nébuleuse de couleur bleue située en-dessous de NGC 2014 a été formée par une étoile géante, près de 200 000 fois plus lumineuse que notre Soleil. Il s'agit d'un exemple d'une catégorie rare d'étoiles, les étoiles Wolf-Rayet, que l'on pense être les descendantes des étoiles les plus massives. Les étoiles Wolf-Rayet sont très lumineuses et présentent un taux élevé de perte de masse dû aux puissants vents stellaires.

L'étoile visible sur cette image de Hubble est 15 fois plus massive que notre Soleil et déchaîne des vents puissants qui ont nettoyé la zone autour d'elle. Elle a éjecté ses couches extérieures de gaz et les a dispersées sous forme d’un cône, exposant ainsi son cœur brûlant. L’étoile géante apparaît comme décalée par rapport au centre car le télescope voit le cône depuis un angle légèrement incliné. Dans quelques millions d'années, l'étoile deviendra peut-être une supernova. Le bleu brillant de la nébuleuse vient de l'oxygène qu'elle chauffe à près de 11 000 °C, et qui est donc à une température bien plus élevée que celle de l'hydrogène qui l’entoure.

Les étoiles, qu'elles soient petites ou grandes, naissent lorsque des nuages de poussière et de gaz s’effondrent sur eux-mêmes à cause de la gravité. Au fur et à mesure que de la matière tombe sur l’étoile en formation, elle devient suffisamment chaude et dense en son centre pour déclencher les réactions de fusion nucléaire qui font briller les étoiles, y compris notre Soleil. Les étoiles massives ne représentent qu’une infime partie des milliards d'étoiles de notre univers. Elles jouent néanmoins un rôle fondamental dans le façonnement de notre univers du fait des vents stellaires, des explosions de supernova, et de la production d'éléments lourds.

« Le télescope spatial Hubble a façonné l'imaginaire de véritablement toute une génération ; il a inspiré non seulement les scientifiques, mais presque tout le monde, » explique Günther Hasinger, directeur du programme Science de l'ESA. « Il est d’une importance capitale au sein  de la longue et excellente coopération entre la NASA et l'ESA ».

À propos du télescope spatial Hubble

Le télescope spatial Hubble est un projet de coopération internationale entre l'ESA et la NASA. Cette image spéciale anniversaire a été prise par la caméra à large champ WFC3 du télescope.

Multimédia

Le dossier de presse du 30e anniversaire d'Hubble peut être consulté ici :
https://esamultimedia.esa.int/docs/science/ESA-press-packet30th.pdf

L'image du 30e anniversaire d'Hubble peut être vue ici :
https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Images/2020/04/Tapestry_of_blazing_starbirth

Plus d'images prises par le télescope spatial Hubble :
https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Search?SearchText=hubble&result_type=images

Conditions générales d'utilisation des images de l'ESA :
https://www.esa.int/spaceinimages/ESA_Multimedia/Copyright_Notice_Images 

Pour toute question ou demande d'information liée aux images de l'ESA, veuillez contacter spaceinimages@esa.int

Vidéos du télescope spatial Hubble :
https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Search?SearchText=hubble&result_type=videos

Conditions générales d'utilisation des vidéos de l'ESA :
https://www.esa.int/ESA_Multimedia/Terms_and_Conditions

Pour toute question ou demande d'information liée aux vidéos de l'ESA, veuillez contacter directement spaceinvideos@esa.int.

Réseaux sociaux

 

Suivez l'ESA sur :
Twitter: @esa
Facebook: EuropeanSpaceAgency
Instagram: europeanspaceagency

Suivez le télescope spatial Hubble sur
Twitter: @HubbleSpace
Facebook: @HubbleESA
Instagram: @hubbleesa

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.
L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.
L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.
L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.
En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus, ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.
L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol qui permettent à l’Europe de jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.
Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

For further information:

ESA Newsroom and Media Relations Office – Ninja Menning

Email: media@esa.int

Tel: +31 71 565 6409

ESA/Hubble Public Information Officer – Bethany Downer

Email: Bethany.downer@partner.eso.org