Back to Index English German
Agency

N° 5–2015: L’Estonie adhère à la Convention de l’ESA

4 February 2015

L’Estonie a signé le 4 février 2015 un Accord d’adhésion à la Convention de l’ESA en vue de devenir le 21e État membre de l’ESA, ce qui marque une nouvelle étape de son intégration au sein de l’Europe spatiale.

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège de l’ESA à Paris avec la participation de Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA, Anne Sulling, ministre estonienne chargée du commerce extérieur et de l’entreprenariat au Ministère de l’économie et des communications, Ene Ergma, membre du Parlement et chef du Comité spatial estonien, et Sven Jürgenson, ambassadeur d’Estonie en France.

D’autres personnalités et représentants du gouvernement ont participé à la cérémonie, dont des représentants du Bureau spatial estonien d’Enterprise Estonia et de l’Observatoire de Tartu.

C’est la signature d’un Accord de coopération, le 20 juin 2007 à Tallinn qui a marqué le début de la coopération entre l’ESA et l’Estonie. L’Accord d’État coopérant européen conclu le 10 novembre 2009 est venu renforcer cette coopération.

L’Estonie a une longue tradition de recherche en astrophysique et a contribué à plusieurs projets scientifiques et technologiques de l’ESA. Elle a participé activement au plan pour les États coopérants européens (PECS) dans les domaines de la science spatiale, de l'observation de la Terre, des sciences de la vie et des matériaux ainsi que des technologies spatiales.

Le premier satellite de l’Estonie, ESTCube-1, démonstrateur de technologie conçu par l’Université de Tartu dans le cadre du programme universitaire de satellite estonien, a été lancé par Vega (vol VV02) le 7 mai 2013.

Plus tard dans l’année, lorsque le gouvernement de l’Estonie aura mené à son terme la procédure de ratification de l’Accord et que l’instrument de ratification aura été déposé auprès des autorités françaises, l’Estonie deviendra officiellement le 21e État membre de l’ASE.

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à gérer le développement des capacités spatiales de l’Europe et à faire en sorte que les investissements dans l’espace bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Dix-huit d’entre eux sont également membres de l’Union européenne (UE). La Hongrie et l’Estonie, membres de l’UE, devraient elles aussi adhérer prochainement à l’ESA.

Six autres États membres de l’UE ont signé des accords de coopération avec l’ESA. Le Canada participe aussi à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

L’ESA coopère également avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol dont l’Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, elle développe et lance des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, elle envoie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et elle mène en coopération des projets d’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

 

For further information:

ESA – Bureau Relations avec les médias

Email: media@esa.int

Tel: +33 1 53 69 72 99