ESAEducationAccueilMétéo et climatChangement globalLes catatastrophes naturelles
   
À propos d'Eduspace
Qu’est-ce qu’Eduspace?Les outils d’Eduspace
Sélectionnez votre langue
Principes de télédétection
Qu’est-ce que la télédétection ?La télédétection en détailléHistoire de l’observation de la TerreCartographie et données satelliteOrbites des satellitesSatellites d’observation de la Terre
Ressources
Multimedia
Earth images galleryImage GalleryVideo Gallery
Services
Contact usRecherche dans Eduspace
 
 
 
 
 
printer friendly page
Classification des zones
 
Vegetation comparisons from AVHRR
Comparaison de végétation pour les années 1998 et 1999
 
La cartographie à base de données satellite de la terre suppose la capacité de distinguer les zones d’eau, les terrains nus, les zones urbanisées, les forêts de bois dur, les forêts de bois tendre, les régions agricoles, etc. Si la signature spectrale d’une surface donnée peut être différenciée dans les canaux du capteur, l’ordinateur peut alors classifier les zones. Cependant, les classes peuvent ne pas être séparables à un point donné du temps, mais uniquement lorsqu’elles sont perçues à différents moments durant la saison de croissance (c’est ce qu’on appelle le classement multitemporel).

Lors de la classification des images, il est possible d’identifier un type de zone spécifique à l’écran (et de l’utiliser en tant que zone de formation), de déterminer la signature spectrale, et de demander à l’ordinateur d’identifier tous les pixels qui ont la même signature spectrale. Ainsi, il devient possible de cartographier très rapidement et facilement de vastes régions grâce à l’utilisation des données satellite.

Il reste cependant plusieurs problèmes non résolus. Il est particulièrement difficile de distinguer différents types de végétation, dans la mesure où leurs signatures spectrales sont parfois extrêmement semblables. En outre, un même type de végétation peut avoir des signatures différentes en fonction de son stade de croissance et d’autres facteurs, notamment l’humidité du sol ou les conditions atmosphériques.

La recherche se concentre par conséquent sur la possibilité de raffiner la classification des zones en se basant sur des données satellite. Une méthode pourrait consister à optimiser la répartition des capteurs couvrant certains canaux des plages visible et quasi-infrarouge du spectre.

Lorsque un satellite opère sur plusieurs canaux étroits, l’on dit qu’il a une résolution spectrale élevée. A l’avenir, des satellites ayant une résolution spectrale élevée pourront permettre de cartographier les évolutions de la végétation dues aux contraintes imposées par la pollution ou la sécheresse. La télédétection devrait devenir un outil de plus en plus important pour la cartographie environnementale.  
 

 


La télédétection
IntroductionTechnologie radarLes canaux de LandsatSignatures spectralesCartographie de la végétationPerturbations atmosphériques
 
 
 
   Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.