ESAEducationAccueilMétéo et climatChangement globalLes catatastrophes naturelles
   
À propos d'Eduspace
Qu’est-ce qu’Eduspace?Les outils d’Eduspace
Sélectionnez votre langue
Principes de télédétection
Qu’est-ce que la télédétection ?La télédétection en détailléHistoire de l’observation de la TerreCartographie et données satelliteOrbites des satellitesSatellites d’observation de la Terre
Ressources
Multimedia
Earth images galleryImage GalleryVideo Gallery
Services
Contact usRecherche dans Eduspace
 
 
 
 
 
printer friendly page
Meteosat image in channel 1, 21 December 1997 at 12 GMT
Image Meteosat dans le canal 1
Meteosat
 
Cinq satellites géostationnaires identiques ont été placés en anneau autour de l’Equateur:
  • Meteosat par l'ESA
  • GMS par le Japon
  • INSAT par l’Inde et
  • GOES E et GOES W par les Etats-Unis
A eux tous, ils produisent, chaque demi-heure, une image entièrement à jour des conditions météo mondiales, à l’exception des régions polaires.  
 
Meteosat image in the thermal infrared channel, 21 December 1997
Image Meteosat dans le proche infrarouge
Meteosat tourne sur son axe, parallèle à celui de la Terre. Il effectue 100 tours par minute. A chaque rotation, il balaye une bande de 5km de large d’Est en Ouest. Cette bande est divisée en 2.500 zones de balayage. Pour chaque rotation, le miroir du scanner est réglé de manière à permettre le balayage d’une nouvelle bande.

Une image représentant la totalité du disque terrestre est constituée de 2.500 bandes, balayées en 25 minutes. Après une pause de cinq minutes, l’image suivante est entamée. Le flot continu de données est envoyé au centre de contrôle de Darmstadt, en Allemagne, pour y être traité. Le balayage est effectué à l’aide de trois canaux : un canal visible et proche infrarouge, un canal infrarouge moyen et un canal infrarouge thermique.
 
 
Meteosat image in the water vapour channel (2), 21 December 1997
Image Meteosat dans le canal de vapeur d’eau
Dans le visible et le proche infrarouge (canal 1), l’albédo est mesuré pour différentes surfaces. Les nuages, la neige et la glace se réfléchissent fortement. Par conséquent, ils apparaissent en gris clair. Les sols secs et nus, ainsi que le sable, apparaissent également en couleur claire, tandis que les régions couvertes de végétation ont un albédo légèrement inférieur et apparaissent dans une couleur plus sombre. Les surfaces d’eau ont un albédo très faible et apparaissent par conséquent en couleur sombre. Sur les images du canal 1, les nuages les plus blancs sont les plus épais, tandis que les formations nuageuses plus fines apparaissent en couleur grisâtre parce qu’elles permettent de voir en partie la surface de la terre. L’espace apparaît en noir parce qu’un espace vide ne réfléchit pas la lumière.

Regardez les images les plus récentes de Meteosat.

These are albedo values for various types of surfaces. The value indicates the percentage of sunlight reflected from the surface.
 
 
SurfaceAlbedo %
Eau5-10
Désert25-30
Neige fraîche80-90
Neige ancienne45-70
Forêt verte5-10
Feuilles vertes5-25
Nuages (moyens)50-55
Nuages d’épaisseur < 150 m25-63
Nuages d’épaisseur 150-300 m45-75
Nuages d’épaisseur 300-600 m59-84
Glace sur les mers30-40
Route en bitume5-10
 
 
Dans l’infrarouge thermique (canal 3), les surfaces froides sont claires, tandis que les surfaces chaudes sont sombres. Comme dans le canal 1, les nuages apparaissent sous forme de régions claires, mais avec des différences significatives. Les nuages les plus clairs sont les plus froids. Par conséquent, ils doivent être les plus élevés dans l’atmosphère. La température chute à mesure que l’on s’élève par rapport à la surface de la terre. Plus la formation nuageuse est sombre, plus elle est basse dans l’atmosphère. Sur les images infrarouges, il peut être difficile de distinguer les nuages bas des zones sans nuages, parce que la différence de température entre le nuage et une surface mouillée sur Terre peut être assez insignifiante. Sur ces images, l’espace est blanc parce qu’il n’irradie par l’énergie infrarouge thermique.

Télécharger les dernières images infra-rouge de Météosat.
 
 
Le canal de vapeur d’eau est spécial parce qu’il s’enregistre à une longueur d’onde où l’atmosphère n’est pas translucide, les rayons y étant presque totalement absorbés. Les rayons reçus par le satellite dans ce canal proviennent de la teneur en vapeur d’eau autrement invisible dans l’atmosphère. Il est ainsi possible d’analyser la circulation de la vapeur d’eau, qui contient d’importantes quantités d’énergie latente. Ces mouvements sont un facteur déterminant de la distribution d’énergie à travers l’atmosphère. Les forêts tropicales participent à ce processus en fournissant d’énormes quantités de vapeur d’eau et d’énergie aux zones tempérées. L’importance climatique du déboisement des forêts tropicales et son impact sur l’évaporation restent à clarifier.

Télécharger les dernières images de la vapeur d'eau de Météosat .
 
 

 


Satellites d’observation de la Terre
IntroductionLandsatERSRESURSEnvisatSPOT
Satellites météo
Meteosat Deuxième GénérationMetOpNOAA
Satellites Earth Explorer
IntroductionGOCESMOSCryoSat-2
Satellites commerciaux à haute résolution optique
IKONOSQuickBirdWorldView
 
 
 
   Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.