Expedition 20 crew
Agency

Frank De Winne : scènes de vie quotidienne dans l’ISS

10/07/2009 875 views 0 likes
ESA / Space in Member States / Belgium - Français

Depuis le 29 mai, Frank De Winne est l’un des six habitants de la station spatiale internationale qui évolue à quelque 350 km autour de la Terre. La vie autour des expériences scientifiques et technologiques s’organise. Comme le montre les photos ci-dessous, l’astronaute de l’ESA se montre très actif avec les instruments dans les modules et nœuds russes, américains, japonais et dans le laboratoire européen Columbus.

Et il ne dédaigne pas les tâches de maintenance. Tout en veillant à son état de santé en pratiquant les exercices physiques : il s’agit de se préparer au retour à la pesanteur en décembre prochain !

Ils sont bien à six à bord de l’ISS, formant une équipe très internationale. Les voici dans une pose très originale. On les voit disposés « en étoile », une position que permet la vie en impesanteur à bord de la station. En partant de la droite, dans le sens des aiguilles d’une montre , on a Gennady Padalka, commandant de bord, le Canadien Robert Thirsk, le Japonais Koichi Wakata, l’Américain Michael Barratt, le Russe Roman Romanenko et – pour nous, la tête en bas – l’Européen Frank De Winne.

L’équipage à six de la station se retrouve pour prendre ensemble les repas
L’équipage à six de la station se retrouve pour prendre ensemble les repas

L’équipage à six de la station se retrouve pour prendre ensemble les repas... Le panneau annonce la vitesse limitée à… 28.000 km/h. De gauche à droite : Bob Thirsk, F. De Winne. G Padalka, R. Romanenko, K. Wakata et M. Barratt, réunis dans le nœud Unity. Entre eux, c’est la grande ambiance durant ce temps de pause.

Dans le laboratoire japonais Kibo
Dans le laboratoire japonais Kibo

Cette photo prise le 31 mai montre Frank De Winne qui travaille dans le laboratoire japonais Kibo. Il s’est entraîné pour mener à bien, pour la communauté scientifique, des expériences dans les différents modules de la station.

Frank De Winne works with the Water Recovery System Recycle Filter Tank Assembly
Frank De Winne works with the Water Recovery System Recycle Filter Tank Assembly

A peine arrivé, Frank De Winne s’est intéressé à la maintenance d’équipements essentiels pour la vie dans l’ISS. Il travaille dans le module américain Destiny sur le système qui permet de recycler les eaux usées et urines à bord de la station. On voit en train de manipuler délicatement le RFTA (Recycle Filter Tank Assembly) du WRC (Water Recovery System). On sait l’astronaute belge très attaché à la cause des ressources en eau potable sur notre planète : il est ambassadeur bénévole de l’UNICEF Belgique et, à ce titre, s’implique dans le programme humanitaire WASH (Water, Sanitation & Hygiene).

L’astronaute canadien Robert Thirsk et l’astronaute belge Frank De Winne
L’astronaute canadien Robert Thirsk et l’astronaute belge Frank De Winne

L’astronaute canadien Robert Thirsk et l’astronaute belge Frank De Winne sont en train d’assurer la maintenance, à bord du module russe Zvezda, de l’équipement TVIS (Treadmill Vibration Isolation System). Cette photo a été prise le 3 juin dernier.

Dans le module russe Zvezda
Dans le module russe Zvezda

Autre photo de la maintenance de l’équipement TVIS, cette fois, avec Koichi Wakata, dans le module russe Zvezda.

Utilise l’aRED dans le nœud Unity de la station
Utilise l’aRED dans le nœud Unity de la station

Vivre en impesanteur durant plusieurs semaines rend obligatoire des exercices physiques qui stimulent l’organisme, les muscles, le système osseux. Frank De Winne sait que faire l’impasse de ces exercices risque de rendre très pénible le retour sur la terre ferme. Il utilise l’aRED (advanced Resistive Exercise Device) dans le nœud Unity de la station.

Frank De Winne uses the Neurospat hardware inside the Destiny module
Frank De Winne uses the Neurospat hardware inside the Destiny module

Comme astronaute dans l’ISS, il faut accepter d’être cobaye pour tester un nouveau matériel de recherche médicale. Frank De Winne emploie le Neurospat pour effectuer le BISE (Bodies in the Space Environment), une expérience de l’Agence spatiale Canadienne. L’objectif est de voir comment les astronautes perçoivent le haut et le bas en état de microgravité.

L’astronaute de l’ESA est en train de retirer une boîte dewar hors du frigo MELFI
L’astronaute de l’ESA est en train de retirer une boîte dewar hors du frigo MELFI

L’astronaute de l’ESA est en train de retirer une boîte dewar hors du frigo MELFI (Minus Eighty Laboratory Freezer) qui se trouve dans le module japonais Kibo. Cette boîte dans le freezer permet la conservation des échantillons biologiques qui doivent servir à l’étude des changements physiologiques durant un vol spatial de longue durée.