ESA title
ESERO France
Agency

ESERO-France prend son envol pour faire décoller l’engouement pour les STEM et leur enseignement

26/06/2020 300 views 3 likes
ESA / Space in Member States / France

Le 23 juin 2020, l’ESA et le CNES ont officiellement inauguré le bureau français de l’ESERO (European Space Education Resource Office). Hébergé au sein du service Education Jeunesse du CNES, ESERO-France rejoint le réseau des bureaux ESERO, actuellement actifs dans 17 autres États membres de l’ESA.

Depuis 2006, le programme ESERO soutient l’enseignement scolaire en s’appuyant sur le pouvoir de fascination qu’exerce le domaine spatial, une approche qui s’est déjà révélée très efficace pour l’enseignement et l’apprentissage des « STEM » (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) en milieu scolaire. Coordonnés par l’ESA avec la contribution de multiples organisations et institutions nationales, les bureaux ESERO ont des objectifs communs. Les bonnes pratiques et les ressources sont échangées au sein du réseau, mais les activités nationales sont adaptées aux programmes scolaires, aux besoins et au contexte propres à l’éducation nationale de chaque pays.

Jan Wörner, Directeur général de l’ESA et Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, ont signé le contrat ESERO-France à l’occasion de la réunion du Conseil de l’ESA organisée cette semaine à Darmstadt en Allemagne.

Ce projet conjoint s’appuie sur les deux agences spatiales qui s’engagent fermement à soutenir l’enseignement scientifique et technique, reconnaissant ainsi son rôle vital dans la croissance, le développement et la compétitivité de l’Europe, comme pour la société dans son ensemble.

Signature du contrat ESERO-France le 23 juin 2020
Signature du contrat ESERO-France le 23 juin 2020

La France, qui fait partie des Etats européens leaders dans le domaine de la recherche scientifique et technologique et qui joue un rôle central au sein du programme spatial européen, répond au besoin continu de développer un vivier de spécialistes et de professionnels qualifiés. « Depuis sa création en 1961, le CNES a toujours mené une politique d’éducation active, en étroite collaboration avec le Ministère français de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. En rejoignant le projet ESERO, le CNES réaffirme l’importance accordée au développement de l’intérêt des élèves pour les STEM, dès leur plus jeune âge, ce qui leur ouvre la voie vers une carrière dans les domaines scientifiques et techniques, y compris dans le secteur spatial », a déclaré Jean-Yves Le Gall, Président du CNES.

Le programme ESERO s’adresse principalement aux enseignants, par le biais de formations et de ressources directement utilisables en classe, ou par le biais de projets éducatifs et d’activités scolaires interdisciplinaires.

 « Le projet ESERO est un très bon exemple des multiples avantages concrets que l’espace peut apporter à la société », a déclaré Jan Wörner, Directeur général de l’ESA. « Nous devons veiller à ce que les futurs citoyens disposent des connaissances et des compétences scientifiques que l’on attend d’eux au XXIème siècle et qu’ils soient en mesure de continuer à encourager l’innovation. Le contexte spatial s’est révélé être un moyen incroyablement puissant pour y parvenir », a-t-il poursuivi. « L’ESERO est un projet collaboratif de grande envergure capable de répondre aux besoins spécifiques de chaque pays et qui apporte des résultats tangibles. »

ESERO en France

Sous la direction du CNES et avec le soutien de l’ESA, ESERO-France peut compter sur un consortium expert en médiation scientifique, comprenant des partenaires nationaux tels que la Cité de l’espace, le réseau national Planète Sciences ainsi que la Fondation La Main à la Pâte, avec ses Maisons pour la Science pour mener à bien son programme triennal.

Pendant l’été 2020, la première tâche d’ESERO-France consistera à réaliser une étude approfondie dans le but d’identifier les besoins nationaux en matière de STEM : analyse des programmes d’enseignement, identification des lacunes et des niches où ESERO pourra avoir le plus grand impact, et formulation de recommandations pour le portefeuille d’activités d’ESERO-France. Les résultats de cette étude contribueront également à rendre accessible l’information spatiale au plus grand nombre d’enseignants et d’élèves dans tout le pays.

Les formations proposées par ESERO-France seront validées par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Ce bureau fournira également des ressources pédagogiques innovantes et gratuites adaptées aux programmes français des STEM, ainsi que des projets scolaires interdisciplinaires clef en main.

Avec la création de ce bureau, le CNES densifie son portefeuille d’activités éducatives, élargit son réseau de partenaires, et accentue son ouverture à l’Europe et sa collaboration avec l’ESA.

ESERO en Europe

ESERO est le projet éducatif phare de l’ESA qui cible l’enseignement primaire et secondaire en Europe. Avec l’adhésion de la France, le réseau européen des bureaux ESERO couvre désormais 18 États membres de l’ESA : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Suède.

Pour plus d'informations sur ESERO-France: esero.france@cnes.fr

A lire également, sur le site du CNESESERO-France: Encore plus d'espace pour les élèves et leurs professeurs