La comète de Rosetta
Agency

La comète de Rosetta renferme les ingrédients de la vie

27/05/2016 2919 views 38 likes
ESA / Space in Member States / France

Des ingrédients considérés comme cruciaux dans l’origine de la vie sur Terre ont été découverts sur la comète que la sonde Rosetta de l’ESA observe depuis bientôt deux ans.

Un acide aminé que l’on trouve communément dans les protéines, la glycine, et un composant clé de l’ADN et des membranes cellulaires, le phosphore, font partie de ces ingrédients.

Les scientifiques débattent depuis longtemps de la forte probabilité que des astéroïdes aient apporté l’eau et les molécules organiques sur Terre après que celle-ci se soit refroidie suite à sa formation, et qu’ils aient fourni quelques-uns des éléments de base permettant l’émergence de la vie.

Alors que l’on savait déjà que la composition de l’eau sur certaines comètes et sur certains astéroïdes se rapproche de celles des océans sur Terre, Rosetta a découvert une différence significative sur sa comète, alimentant ainsi le débat sur le rôle joué par les comètes et les astéroïdes dans l’origine de l’eau sur Terre.

Mais de nouveaux résultats révèlent que les comètes avaient néanmoins le potentiel de transmettre des ingrédients indispensables à la vie telle que nous la connaissons.

La comète de Rosetta renferme les ingrédients de la vie
La comète de Rosetta renferme les ingrédients de la vie

Des traces du plus simple des acides aminés, la glycine, avaient été trouvées dans des échantillons de la Comète Wild-2 ramenés sur Terre en 2006 lors de la mission Stardust de la NASA. Une possible contamination terrestre de ces échantillons de poussières en avait néanmoins rendu l’analyse extrêmement difficile.

Rosetta, a quant à elle détecté de manière directe et répétée de la glycine dans la chevelure, ou coma, de sa comète.

« C’est la première détection non ambiguë de glycine sur une comète, » explique Kathrin Altwegg, investigatrice principale de l’instrument ROSINA qui a effectué les mesures, et auteure principale de l’article scientifique publié aujourd’hui dans Science Advances.

L’autre détection passionnante effectuée par Rosetta et décrite dans l’article est celle du phosphore, un élément clé de tous les organismes vivants connus. On le trouve par exemple dans la structure de l’ADN, dans les membranes cellulaires et lors du transport de l’énergie chimique au sein des cellules pour le métabolisme. 

“La multitude de molécules organiques déjà identifiées par Rosetta, auxquelles s’ajoute maintenant l’enthousiasmante confirmation d’éléments fondamentaux comme la glycine et le phosphore, confirme notre idée que les comètes ont le potentiel de transmettre les molécules clés de la chimie prébiotique, » ajoute Matt Taylor, le scientifique de la mission Rosetta pour l’ESA.

« L’un des objectifs principaux de la mission Rosetta était de prouver que les comètes sont des réservoirs de matériaux primitifs au sein du Système Solaire et qu’elles auraient pu amener ces ingrédients vitaux sur Terre, et nous sommes donc ravis de ce résultat. »

Related Articles

Related Links