ESA title
NO2 concentrations over France
Agency

Le confinement lié au coronavirus entraîne une chute de la pollution à travers l’Europe

27/03/2020 30850 views 52 likes
ESA / Space in Member States / France

De nouvelles données, basées sur les observations du satellite Sentinel-5P du programme Copernicus, montrent de fortes réductions dans les concentrations de dioxyde d’azote au-dessus de plusieurs grandes villes européennes, dont Paris, Madrid et Rome.

La maladie à coronavirus (COVID-19) s’est étendue rapidement à travers le monde, touchant plus de 170 pays pour un total de plus de 530 000 cas confirmés au niveau mondial. L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que la flambée de coronavirus constitue une pandémie, et a depuis ajouté que celle-ci « s’accélère ».

A travers le monde, les pays implémentent des mesures strictes, plaçant en confinement des villes et même des pays tout entiers afin de freiner la propagation de l’épidémie de COVID-19.

Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de la France
Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de la France

Le satellite Sentinel-5P du programme Copernicus a récemment cartographié la pollution de l’air au-dessus de l’Europe et de la Chine et a révélé une chute significative de la pollution au dioxyde d’azote, qui coïncide avec les mesures strictes de mise en quarantaine.

Des scientifiques de l’Institut royal néerlandais de météorologie (KNMI) utilisent les données du satellite Sentinel-5P du programme Copernicus pour surveiller à la fois la météo et la pollution au-dessus de l’Europe.

Diminution de la concentration en dioxyde d’azote au-dessus de Paris

Les nouvelles images illustrent clairement une forte réduction des concentrations de dioxyde d’azote au-dessus des grandes villes d’Europe, et plus précisément Paris, Milan et Madrid.

Les images satellites montrent les concentrations en dioxyde d’azote du 14 au 25 mars 2020, comparées à la moyenne mensuelle des concentrations en 2019.

Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de l'Espagne
Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de l'Espagne

Henk Eskes, du KNMI, explique pourquoi ces dates ont été choisies : « Les concentrations de dioxyde d’azote varient d’un jour à l’autre à cause des changements météorologiques. Il n’est pas possible de tirer des conclusions à partir des données d’une seule journée.

Il ajoute : « En combinant les données pour une période spécifique, 10 jours dans le cas présent, la variabilité météorologique s’égalise en partie et nous commençons à voir l’impact des changements dus à l’activité humaine. »

« La chimie de notre atmosphère n’est pas linéaire. La chute des pourcentages de concentration peut donc différer quelque peu de la chute des émissions. Pour quantifier les émissions à partir des observations par satellite, il est nécessaire d’utiliser des modélisations de la chimie de l’atmosphère, qui tiennent compte des changement météorologiques quotidiens, et de les combiner à des techniques de modélisation inverse. »

L’équipe de KNMI, en collaboration avec des scientifiques du monde entier, a commencé à travailler sur une analyse plus détaillée à partir de données récoltées sur le terrain, de données météorologiques et des concentrations observées et interprétées via une modélisation inversée, et ce dans le but d’estimer l’influence des mesures de confinement. 

Henk Eskes commente : « Pour obtenir des estimations quantitatives des changements dans les émissions dus aux transports et à l’industrie, nous devons combiner les données récoltées par l’instrument Tropomi du satellite Sentinel-5P du programme Copernicus avec les modélisations de la chimie de l’atmosphère. Ces études ont commencé, mais elles vont prendre du temps. »

D’autres pays d’Europe du Nord sont surveillés de près, dont les Pays-Bas et le Royaume-Uni, mais les scientifiques ont observé une grande variabilité due aux conditions météorologiques. De nouvelles mesures effectuées cette semaine vont permettre d’aider à évaluer les changements en dioxyde d’azote au-dessus du nord-ouest de l’Europe.

Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de l'Italie
Les concentrations de dioxyde d'azote au-dessus de l'Italie

Claus Zehner, responsable au sein de l'ESA de la mission Copernicus Sentinel-5P, déclare: « Les caractéristiques spécifiques du satellite Sentinel-5P du programme Copernicus, sa haute résolution spatiale et sa précision d’observation des gaz à l’état de traces inégalée par les autres missions d’observation de l’atmosphère, permettent de générer des mesures uniques de la concentration en dioxyde d’azote depuis l’espace. »

Le Directeur des programmes d’observation de la Terre à l’ESA, Josef Aschbacher, ajoute : « La coopération à long terme entre l’ESA et KNMI s’avère très précieuse et montre l’importance des analyses complémentaires effectuées par différentes organisations partenaires. Comme nous pouvons le voir, le satellite Sentinelle 5P est le satellite le mieux équipé pour observer les concentrations en dioxyde d’azote à l’échelle mondiale. »

Related Articles