Rosetta’s detection of molecular oxygen
Agency

Première détection d’oxygène moléculaire à proximité d’une comète

28/10/2015 1825 views 12 likes
ESA / Space in Member States / France

La sonde Rosetta de l’ESA a effectué la première détection in situ de molécules d’oxygène s’échappant d’une comète, une observation surprenante qui suggère que ces molécules ont été incorporées à la comète pendant sa formation.

Rosetta observe la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko depuis plus d’un an, et la sonde a détecté une quantité importante de gaz différents qui s’échappent de son noyau. La vapeur d’eau, le monoxyde et le dioxyde de carbone sont les plus abondants, et une grande variété de gaz à base de nitrogène, de soufre, de carbone et même des gaz nobles ont également été détectés. 

La comète le 18 octobre 2015 (image NavCam)
La comète le 18 octobre 2015 (image NavCam)

L’oxygène est le troisième élément le plus abondant dans l’Univers, mais la version moléculaire la plus simple de ce gaz, O2, s’est révélée étonnamment rare à trouver, même dans les nuages de formation d’étoiles, parce qu’il est très réactif, et se casse rapidement pour se lier avec d’autres atomes et molécules.

Retrouvez l'article complet ici (en anglais).

Related Articles

Related Links

Related Links