Agency

Fiche détaillée

07/05/2014 5402 views 26 likes
ESA / Space in Member States / France / Rosetta

Nom : Rosetta

Mission : 

Effectuer un rendez-vous avec la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko afin d’étudier le noyau de la comète et son environnement pendant presque deux ans, et poser un atterrisseur sur sa surface. 

Objectifs principaux de la mission :

- Étudier une comète de près sur la durée afin d’observer sa transformation sous l'effet de la chaleur du Soleil le long de son orbite elliptique.

- Poser une sonde sur le noyau de la comète pour une analyse in-situ. 

Date de lancement : 2 mars 2004 (sur une Ariane-5 G+)

Dates-clés du voyage :

1re assistance gravitationnelle de la Terre : 4 mars 2005

Assistance gravitationnelle de Mars : 25 février 2007

2e assistance gravitationnelle de la Terre : 13 novembre 2007

Survol de l’astéroïde Steins : 5 septembre 2008

3e assistance gravitationnelle de la Terre : 13 novembre 2009

Survol de l’astéroïde Lutetia : 10 juillet 2010

Entrée en hibernation dans l’espace lointain : 8 juin 2011

Sortie de l’hibernation en espace lointain : 20 janvier 2014

Importante manœuvre de rendez-vous avec la comète : mai 2014

Arrivée à la comète : 6 août 2014

Libération de l’atterrisseur Philae : 11 novembre 2014

Passage au plus près du Soleil : 13 août 2015 

Fin de la mission (prévue): 31 décembre 2015 

Masse au lancement: Orbiteur: 2900 kg (dont 1670 kg de carburant et 165 kg de charge utile scientifique) ; Atterrisseur (Philae) : 100 kg. 

Dimensions : Orbiteur :2,8 x 2,1 x 2 m, avec deux panneaux solaires de 14 m de long.

Instruments :

Orbiteur (11 ensembles d’instruments scientifiques)

ALICE: spectromètre imageur dans l’ultraviolet

CONSERT: sondeur de noyau cométaire

COSIMA: spectromètre de masse d’ions secondaires cométaires (pour l’étude de la composition de la poussière)

GIADA: analyseur d’impact des grains et collecteur de poussières

MIDAS: système d’analyse des poussières par microscopie

MIRO: instrument hyperfréquence (pour l’étude des gaz et de la température du noyau)

OSIRIS: système d’imagerie

ROSINA: spectromètre pour l’analyse des ions et des particules neutres 

RPC: analyseur de plasma

RSI : instrument de recherche en radio-science

VIRTIS : spectromètre de cartographie dans le visible et l’infrarouge 

Atterrisseur Philae (10 ensembles d’instruments scientifiques) :

APXS: spectromètre dans le rayonnement X des particules alpha

ÇIVA / ROLIS: système d’imagerie

CONSERT: sondeur de noyau cométaire

COSAC : analyseur de gaz

MODULUS PTOLEMY : analyseur de gaz

MUPUS : capteurs multi-usage pour mesurer les propriétés de la surface et de la subsurface
ROMAP : magnétomètre et analyseur de plasma
SD2 : collecteur d’échantillons

SESAME : sondeur électrique et acoustique 

Partenariats:

La charge utile scientifique de l’orbiteur a été fournie par des consortiums scientifiques d’instituts répartis à travers l’Europe et les États-Unis.

L’atterrisseur a été fourni par un consortium européen dirigé par le Centre aérospatial allemand (DLR). L’ESA, le CNES et des instituts situés en Autriche, en Finlande, en France, en Hongrie, en Irlande, en Italie et au Royaume-Uni font également partie de ce consortium. 

 

Autres informations sur la mission Rosetta :

- Rosetta tire son nom de la célèbre pierre de Rosette qui a permis de déchiffrer les hiéroglyphes égyptiens il y a presque 200 ans.

- La cible de la mission était à l’origine la comète 46 P/Wirtanen. Après le report du lancement initial, une nouvelle cible fut fixée : la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

- Rosetta fut le premier véhicule spatial à approcher l’orbite de Jupiter en utilisant des photopiles comme source d’énergie principale.

- Rosetta sera le premier véhicule spatial à se mettre en orbite autour d’une comète et à atterrir sur sa surface.

- L’atterrisseur Philae tire son nom d’une île du Nil où fut trouvé l’obélisque sur lequel figurait l’inscription en deux langues qui a permis de déchiffrer la pierre de Rosette.

Related Links