Dans la tour de lancement
Agency

Swarm sur le pas de tir

19/11/2013 546 views 8 likes
ESA / Space in Member States / France

Une nouvelle étape a été franchie dans les préparatifs pour le lancement de Swarm, l’explorateur du champ magnétique – la constellation de satellites de l’ESA est maintenant dans la tour de lancement de Plesetsk.

L’équipe qui se trouve au nord de la Russie a fait ses adieux aux trois satellites Swarm ce week-end alors qu’ils les enfermaient à l’abri des regards à l’intérieur de la coiffe du lanceur, qui les protégera des rigueurs du lancement.

C’est l’aboutissement de deux mois de travail, qui consistaient à tester et préparer la constellation Swarm pour son lancement depuis le cosmodrome.

Les deux moitiés de la coiffe s’ouvriront presque trois minutes après le décollage. Après la séparation du deuxième étage du lanceur Rockot quelques minutes plus tard, c’est l’étage supérieur Breeze-KM qui emmènera les satellites en orbite.

Un peu plus de 90 minutes après le lancement, Breeze larguera simultanément le trio en orbite autour de la Terre, à 490 km d’altitude.

A l’abri dans la coiffe
A l’abri dans la coiffe

Ce lundi 18 novembre, l’ensemble, protégé par un rembourrage thermique des conditions plutôt hivernales, a été emmené sur le pas de tir et hissé au sommet de la tour de service. Il a ensuite été descendu sur les étages inférieurs du lanceur Rockot.

Les prochaines étapes avant le lancement incluent une répétition générale de la procédure de lancement, et le remplissage en carburant du lanceur le 22 novembre à 13h02.

Pendant les quatre prochaines années, Swarm étudiera les mystères du champ magnétique terrestre, ses interactions avec les vents solaires, et sa relation avec le changement climatique.

Les cinq capteurs nouvelle génération situés sur chaque satellite et les orbites soigneusement calculées vont permettre de fournir les données nécessaires pour démêler les différentes sources à l’origine du champ magnétique et des courants électriques autour de la Terre.

Ces données seront par exemple utilisées pour construire des modèles à l’échelle mondiale des champs générés par le noyau et la croûte terrestre.

Play
$video.data_map.short_description.content
Ouverture de la coiffe
Access the video

Depuis que la constellation a été envoyée au cosmodrome de Plesetsk en septembre, les satellites ont subi une intense série de tests destinés à vérifier qu’ils sont prêts au lancement. Ils ont également été placés avec soin sur l’adaptateur de lancement de la fusée.

Cette partie de l’étage supérieure faite sur mesure les garde en place dans la coiffe pendant leur ascension vers l’espace.

C’est également la pièce critique qui permet aux trois satellites d’être largués simultanément sur leur orbite.

Related Articles

Related Links