News

Du combustible pour fusées aux véhicules propres


 
Moteur à hydrogène liquide
 
 
7 novembre 2012
 
L’hydrogène est le gaz le plus léger de notre planète. C’est également l’élément le plus commun de l’univers. Au contact de l’oxygène, il se transforme en substance hautement inflammable. Utilisé dans le cadre du programme européen Ariane 5, l’hydrogène est un excellent combustible pour fusées, mais son stockage est très difficile. Il faut le conserver à basse température dans des réservoirs à double paroi, puis alimenter les moteurs des fusées via des dispositifs fermement scellés.
 
Des recherches menées récemment par une société autrichienne laissent à penser qu’on pourrait utiliser l’hydrogène en tant que carburant pour le transport routier. La création de voitures propres s’en trouverait grandement facilitée. En collaboration avec le constructeur automobile allemand BMW, l’entreprise autrichienne est parvenue à exploiter la technologie des fusées afin de développer des réservoirs à hydrogène spécialement adaptés aux berlines. C’est ainsi qu’en 2007, BMW a lancé la voiture hybride Hydrogen 7, fonctionnant aussi bien à l’hydrogène qu’à l’essence. Grâce à son système à hydrogène, ce modèle de BMW n'émet quasiment que de la vapeur d'eau !
 
 
Liquid hydrogen highly insulated fuel tanks for BMW Hydrogen 7
   
Réservoir de véhicule à hydrogène
 
L’un des principaux défis a été de concevoir un réservoir fonctionnel et performant. Pour être stocké sous forme liquide, l’hydrogène doit être maintenu à une température de -253 °C. Au lieu de recourir à une technique de réfrigération constante, les BMW Hydrogen 7 stockent 114 litres d’hydrogène liquide dans des réservoirs à haute isolation. Ce système d’isolation, qui équivaut à une couche d’environ 17 mètres de polystyrène extrudé, permet de maintenir l’hydrogène au froid pendant environ deux semaines.

Cependant, plusieurs problèmes restent à résoudre avant l’utilisation massive de voitures à hydrogène. Le principal concerne le manque de points de ravitaillement. Un autre est lié à la transformation de l’hydrogène liquide en gaz lorsqu’il chauffe et entre en ébullition. Un voyageur laissant sa voiture en stationnement sur un parking d’aéroport pendant deux semaines risquerait de trouver un réservoir vide à son retour. Malgré tout, tout laisse à penser que les véhicules propres dotés d’un réservoir à hydrogène représentent le futur du transport écologique.
 
 


Ce que nous donne l'espace

 •  Baby-sitter (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMVLVWDE2E_Technology_0.html)
 •  Des chips sans les miettes (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMYKVWDE2E_Technology_0.html)
 •  Le véhicule solaire (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMPMVWDE2E_Technology_0.html)
 •  Des métaux qui changent de forme (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMKJVWDE2E_Technology_0.html)
 •  CarbonDiem sauvera-t-il la planète ? (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMRSUJ26DF_Technology_0.html)
 •  Des tenues intelligentes au secours des pompiers (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMXLWSTGOF_Technology_0.html)