Space for Kids

Kids (fr)
Notre Univers
La Vie dans l'Espace
Technologie
La Terre
 
 
lab
fun
news
Le vaisseau spatial

Le nouveau taxi spatial de l’ESA rentre à bon port

18 février 2015
Le taxi spatial de l’Agence spatiale européenne a bouclé avec succès sa toute première mission !

Après avoir atteint une altitude de 412 kilomètres, le nouvel engin de l’ESA (baptisé IXV) a effectué sa rentrée atmosphérique en nous livrant des données d’une importance capitale pour nos prochaines missions d'exploration spatiale.

Son premier voyage s’est conclu par un amerrissage en douceur dans l’océan Pacifique.

L’avion sans ailes IXV a décollé à bord d’un lanceur Vega depuis le port spatial de l’Europe à Kourou, en Guyane française. Ce lancement historique, qui a eu lieu le 11 février dernier, a été suivi par des membres éminents de la communauté scientifique internationale, sans oublier la mascotte de l’ESA : l’adorable petit extraterrestre Paxi !

Après sa séparation de Vega à 340 kilomètres au-dessus du sol, IXV a poursuivi sa course pendant 72 kilomètres avant de regagner l’atmosphère terrestre. Le déploiement des parachutes a succédé à la phase de rentrée atmosphérique, pour les dix dernières minutes du vol et l’amerrissage final dans le Pacifique.

IXV
IXV
Le succès de cette mission de 100 minutes ouvre un nouveau chapitre en matière de voyages spatiaux. Les 300 capteurs embarqués à bord du véhicule spatial ont enregistré de précieuses données pendant sa descente. Les informations recueillies devraient nous permettre de parfaire nos techniques de rentrée atmosphérique, qui sont essentielles pour que les prochains taxis spatiaux de l’Europe puissent effectuer des allers-retours dans l’espace. Les gains de temps et d’argent seront considérables.

À terme, ce type de vaisseau réutilisable pourrait nous permettre de rallier l’espace et d’en revenir sans encombre, en ramenant des échantillons de nos missions d’exploration tels que des fragments planétaires ou lunaires !

Des ballons ont maintenu IXV à flot pendant qu’un bateau s’est empressé d’aller le récupérer. L’état général de l’avion semble impeccable. Il a été renvoyé en Europe pour une analyse approfondie.

Le saviez-vous ? Au moment de sa rentrée atmosphérique, la vitesse du IXV était telle qu’il aurait pu faire le tour de la Terre en une heure et demie !

Copyright 2000 - 2016 © European Space Agency. All rights reserved.