Space for Kids

Kids (fr)
Notre Univers
La Vie dans l'Espace
Technologie
La Terre
 
 
lab
fun
news
Les comètes et les météorites
Rosetta

Il est temps de se réveiller, Rosetta !

10 janvier 2014
Rosetta, la sonde chasseuse de comètes de l’ESA, va se réveiller le 20 janvier 2014 à 10h00 GMT, après une longue hibernation spatiale. Lancée le 2 mars 2004, Rosetta se dirige actuellement vers sa destination, la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, qu’elle devrait atteindre en mars 2014.

La sonde spatiale de l’ESA est entrée en hibernation spatiale profonde il y a un peu plus d’un an, alors qu’elle se trouvait déjà à plus de 800 millions de kilomètres du Soleil. Le vaisseau a alors été réorienté et ses panneaux solaires ont été positionnés face au Soleil pour recevoir le plus de lumière possible. Rosetta a également été placée en rotation lente pour maintenir sa stabilité.

La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko et la sonde de l’ESA s’apprêtent maintenant à faire leur retour dans notre système solaire interne. Toute l’équipe de la mission Rosetta se prépare donc à sortir la sonde de son hibernation.

Le réveil interne de Rosetta a été programmé au 20 janvier 2014 à 10h00 GMT.

Une fois réveillée, la sonde va commencer par réchauffer doucement ses instruments de navigation avant d’effectuer une rotation lui permettant de pointer son antenne principale vers la Terre, pour donner un premier signe de vie à son équipe.

Au début du mois de mai 2014, Rosetta devrait encore se situer à environ 2 millions de kilomètres de la comète, avant de s'aligner avec elle en prévision du rendez-vous entre les deux objets célestes, qui devrait avoir lieu en août.

Les premières images distantes de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko sont attendues pour le mois de mai. En se rapprochant de sa cible, Rosetta prendra des milliers d’images qui devraient nous permettre d’en savoir plus sur les principales caractéristiques de la comète, mais aussi sur sa vitesse de rotation et l’orientation de son axe de rotation.

Ce sera la première fois que nous pourrons analyser une comète sur une période prolongée. Nous ne nous contenterons pas d’un survol ! Nous devrions ainsi pouvoir mieux comprendre le fonctionnement des comètes, tout comme leur rôle dans la formation du système solaire.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.