Space for Kids

Kids (fr)
Notre Univers
La Vie dans l'Espace
Technologie
La Terre
 
 
lab
fun
news
Les planètes et les lunes
Artist view of ESA's Mars Express probe
Mars Express

Dix merveilleuses années pour Mars Express

3 juin 2013
Une décennie a passé depuis que Mars Express, la toute première sonde d’exploration martienne de l’ESA, a entamé son voyage vers la Planète rouge. Ces dix dernières années, Mars Express a permis d’éclaircir plusieurs mystères de Mars et a ouvert la voie à l’orbiteur ExoMars TGO, sur lequel reposera la prochaine mission martienne de l’ESA.

Bien avant son lancement le 2 juin 2003, Mars Express faisait déjà figure de pionnière. Construite et lancée en un temps record, cette sonde a par ailleurs coûté moins cher que les précédentes missions d’exploration de l’espace lointain. Depuis la mise en place de ses activités scientifiques, sa caméra haute résolution nous a transmis des milliers de clichés 3D de la surface de Mars, comprenant notamment des images époustouflantes de volcans géants, de canyons gigantesques, de vallées fluviales desséchées et de calottes de glace polaires.
Mars Express over water-ice crater
 
Un autre de ses instruments a détecté des minéraux se formant uniquement en présence d'eau, ce qui prouve que le climat martien a été jadis plus chaud et plus humide. Cette planète aurait donc pu abriter de la vie par le passé. Le radar et d'autres instruments de Mars Express ont détecté des traces d’eau dans les calottes polaires, tout en mettant en évidence une grande quantité d'eau gelée sous la surface martienne.
Neighbouring volcanoes on Mars
 
Les grands volcans martiens nous ont eux aussi réservé des surprises, et tout laisserait à penser qu’ils ont été actifs au cours des derniers millions d’années. Ces volcans auraient été recouverts par l’écoulement glaciaire dans un passé récent. Pendant son étude de l’atmosphère martienne, Mars Express a également détecté des traces potentielles de méthane. Sur Terre, ce gaz est généré par l’activité volcanique et par les organismes vivants. Cela voudrait-il dire qu’une forme de vie primitive existe aujourd’hui sur Mars ?
Phobos imaged by HRSC’s nine imaging channels
Phobos

Plus récemment, Mars Express a survolé et étudié la lune Phobos avec un niveau de détail sans précédent.
Enfin, dans le cadre de la coopération internationale pour l’exploration martienne, la sonde européenne Mars Express a servi de relais de communication entre la Terre et les engins spatiaux au sol. L’aventure de Mars Express est loin d’être terminée et l’orbiteur européen va continuer sa mission pendant de nombreuses années.
printer friendly page
 
Copyright 2000 - 2013 © European Space Agency. All rights reserved.