Space for Kids

Kids (fr)
Notre Univers
La Vie dans l'Espace
Technologie
La Terre
 
 
lab
fun
news

L’ESA organise le plus grand événement scientifique de l’année

5 septembre 2013
Au mois de septembre prochain, plus de 1 600 scientifiques se réuniront à Édimbourg, dans le cadre du symposium Planète vivante, pour analyser les tout derniers résultats obtenus par les satellites européens et discuter des projets les plus récents en matière d’observation de la Terre.

En s’appuyant sur des données satellitaires, les intervenants dévoileront leurs dernières découvertes à propos de l’environnement et du climat de la Terre. Les nouvelles missions de l’ESA et des différentes agences spatiales mondiales seront également présentées, plus particulièrement le programme Sentinelles et les futures missions météorologiques et d’exploration de la Terre. Plus de 1 700 présentations - portant sur des thèmes aussi variés que l'océanographie, l'atmosphère, le climat et la météorologie - seront organisées pendant les quatre jours que durera cet événement international.

Les missions actuelles d’exploration de la Terre de l’ESA (CryoSat, GOCE et SMOS) seront également mises en avant. Ces dernières années, elles ont livré de nouvelles informations sur la cryosphère terrestre, la gravité, l’humidité des sols et la salinité des océans.

CryoSat-2
CryoSat-2 satellite
CryoSat survole par exemple le pôle Nord et le pôle Sud pour mesurer les plus infimes variations de l’épaisseur des couches de glace. Les résultats ainsi récoltés contribuent à déterminer si la couche de glace dans l’océan Arctique à tendance à se fissurer ou à fondre. En outre, la mission CryoSat permet de suivre l’évolution des calottes glaciaires de l’Antarctique et du Groenland.

La mission satellite GOCE de l’ESA, quant à elle, a permis de récolter des informations sur la gravité terrestre avec un niveau de précision encore jamais égalé. Ces données scientifiques sont utilisées pour étudier les courants océaniques, la variation du niveau des océans, l’altitude de la surface terrestre et les couches inférieures des montagnes. GOCE a même détecté des ondes sonores provenant du gigantesque tremblement de terre qui a frappé le Japon le 11 mars 2011.

Enfin, le satellite SMOS (qui étudie l'humidité des sols et la salinité des océans) nous a aidés à mieux comprendre le cycle de l’eau. Il sert aussi à suivre l’étendue et l’épaisseur des glaces de mer de l’Arctique et peut même établir la vitesse des vents à l’intérieur des ouragans.

La prochaine mission d’exploration de la Terre, Swarm, sera lancée en fin d’année. Composée d’une constellation de trois satellites, elle devrait contribuer à lever le voile sur l’un des aspects les plus mystérieux de notre planète : son champ magnétique. Par ailleurs, le symposium Planète vivante comportera des présentations consacrées aux programmes de l’ESA comme Copernicus, mais également aux nouveaux satellites Sentinelles, dont le premier sera lancé en 2014.

Paxi, la mascotte du programme ESA Kids, se rendra sur place pour assister aux présentations et en faire un compte-rendu en images du 9 au 11 septembre. Ne manquez pas ce rendez-vous !

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.