Feature

Salles blanches


Technician suits up before entering the clean room
 
 
 
 
Toutes les zones d’essai des satellites à l'ESTEC sont plus propres qu'une salle d’opération d'hôpital, c’est pourquoi elles sont appelées 'salles blanches'.
 
Une salle blanche est une zone où l'air ne contient que très peu de particules de poussière. Il n'y a aucune poussière dans l’espace, il est donc essentiel qu'il n'y en ait aucune lors de l’assemblage et des essais. Une infime particule de poussière dans un interrupteur ou un circuit pourrait causer une panne sur un engin spatial. La poussière sur les miroirs ou les objectifs des caméras peut rendre aveugle le satellite, elle doit donc être évitée à tout prix.

La totalité de l’air des salles blanches est filtrée pour éliminer autant de poussière que possible. Mais ce n’est pas suffisant.
 
 
Chaque personne entrant dans la salle blanche doit traverser un tapis collant permettant d’éliminer toute trace de saleté de ses chaussures.

Il doit ensuite revêtir une tenue stérile. La tête et les chaussures sont recouvertes par des protections fermées par des élastiques. Enfin, il faut mettre des gants et un masque sur le visage.

L’hygrométrie (quantité d’eau contenue dans l’air) dans les salles blanches est aussi maintenue relativement bas et la température voisine de 20°C.
 
 
Une caractéristique très utile du centre d’essais de l’ESA est l’interconnexion des salles blanches. Ceci permet de déplacer facilement les satellites d’une zone d’essai à l’autre sans avoir à les emballer dans des conteneurs et risquer des contaminations par les poussières.
 
 
 
Last update: 14 décembre 2004


Les tests

 •  Centre d’essais de l’ESA (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMBAXXDE2E_Liftoff_0.html)
 •  Vibrations, claquements et roulis (http://www.esa.int/esaKIDSfr/SEMX8XXDE2E_Liftoff_0.html)