AIA 2009 : Mobilisation belge pour observer plus et mieux l’Univers

La Belgique sera au rendez-vous de l’Année Internationale de l’Astronomie.
22 janvier 2009

Au Planétarium de Bruxelles, le 16 janvier, la Belgique avec Sabine Laruelle, Ministre de la Politique scientifique, a donné le coup d’envoi de ses manifestations pour 2009, l’Année Internationale de l’Espace (AIA 2009). Dans tout le pays, grâce aux instituts scientifiques et centres de recherches, associations d’astronomes et clubs d’observateurs amateurs, on prévoit déjà plus de 200 événements et manifestations, avec des sessions d’astronomie, des stages d’initiation aux lunettes et télescopes, des conférences et concours sur les activités et actualités qui concernent l’exploration de l’espace…

Ce sont quelque 400 heures de regards sur l’Univers proche et lointain qui vont être organisées en Belgique durant l’année pour célébrer le 400ème anniversaire des premières observations que Galilée a réalisées avec une lunette astronomique. Cet hommage au génie de Galileo, organisé dans 136 pays (l’ensemble de la planète) sous la houlette des Nations Unies et de l’UNESCO, a pour but d’aider les citoyens du monde à (re)découvrir la place de notre Terre dans l’infiniment grand ainsi que l’émerveillement de la découverte de phénomènes nouveaux.

L’AIA 2009 célèbrera - avec ses rejetons que sont l’astrophysique, la cosmologie, l’astronautique - l’astronomie que d’aucuns considèrent comme la plus ancienne science de l’humanité. Dès la préhistoire, le ciel a intrigué et inspiré l’homme. Il continue de susciter sa curiosité et de stimuler son enthousiasme pour savoir ce qui se cache derrière l’horizon. Surtout qu’on n’a pas fini de se poser des questions sur nos origines et sur l’évolution de l’Univers.

Paranal (Chili)

L’Europe, avec l’organisation ESO (European Southern Observatory), met en œuvre le VLTI (Very Large Telescope Interferometer) au Paranal (Chili). La société liégeoise AMOS a fourni les quatre petits télescopes mobiles, que l’on aperçopit devant les quatre grands télescopes fixes.

Parmi les événements qui marqueront l’AIA 2009 sur le territoire belge (on peut en trouver la liste sur le site de www.astronomie2009.be), on notera : - les 30 et 31 janvier, les Journées Nationales de l’Astronomie, avec observations grand-public pour autant que le ciel se trouve dégagé ; - le 28 mars, la Nuit de l’Obscurité pour attirer l’attention des autorités sur la pollution lumineuse dans le pays; - du 2 au 5 avril , 100 heures d’astronomie sur différents sites d’observation ; - les 24 et 25 juillet, la Nuit des Etoiles, avec un accent particulier sur les 40 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Il faut ajouter un cycle de grandes conférences données par des astronomes et astrophysiciens de renom. A noter des soirées et conférences en mars sur le thème de la femme astronome, ainsi que le déroulement du vol spatial de six mois que va réaliser Frank De Winne à bord de la station spatiale internationale.

Le ciel de Galilée pour moins de 10 €

C’est l’occasion pour la Belgique de mettre en valeur les actions de la Politique scientifique fédérale, notamment de l’Observatoire royal avec son Planétarium (proche de l’Atomium). La Ministre S. Laruelle, en soulignant la volonté de la communauté des astronomes de communiquer sa passion, a insisté sur cette opportunité pour mettre les jeunes au contact des sciences et techniques d’avant-garde, et ce, « afin de prolonger la tradition d’excellence des chercheurs belges ». La Ministre a présenté le Galileoscope, outil éducatif qui est une réplique actuelle de la lunette de Galilée et qu’ont conçu des astronomes professionnels, des ingénieurs en optique et des pédagogues. Ce télescope de haute qualité, proposé sous forme d’un kit bon marché, sera disponible à un millier d’exemplaires pour les Belges. Sur demande, les écoles, instituts et groupements d’astronomes pourront en recevoir gratuitement. Le grand public pourra s’en procurer pour moins de 10 € l’unité auprès du Planétarium.

La Ministre Sabine Laruelle déjà à l’heure du Galileoscope.

Par ailleurs, la Ministre Laruelle a annoncé, lors du lancement de l’AIA 2009, une augmentation de 300 000 € pour le crédit de dotation du Planétarium (Observatoire royal de Belgique). Ce financement supplémentaire permettra la modernisation du planétaire avec six projecteurs numériques, qui apporteront un plus aux spectacles pédagogiques proposés aux écoles et au grand public.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.