Autobus à la demande grâce au satellite

'Bus on demand’ service improves public transport in rural areas
2 décembre 2008

Avec le soutien financier de l’ESA, la société belge Créaction a mis en place un projet de bus à la demande appelé SatelBus. Par l’intermédiaire du satellite de communication Artemis de l’ESA, un passager peut envoyer un message textuel à un centre d’appels pour demander le passage d’un bus. Un service qui se révèle d’une grande utilité pour les habitants de villages en pleine campagne et le développement économiques de coins éloignés et isolés.

Vivre au milieu d’un environnement rural et forestier offre de nombreux avantages, mais sans voiture, il est facile d’être coupé du monde. Les habitations sont dispersées, les bus rares et les transports publics très coûteux à exploiter. Dans les zones rurales, les conducteurs doivent souvent demander à leurs passagers de les prévenir au moins un jour à l’avance de façon à dresser un itinéraire optimal afin de passer les prendre tous. Heureusement, les services de transport des localités reculées peuvent désormais renforcer leur efficacité en ayant recours à la technologie de l’espace.

Partenariat belgo-canadien

Artemis - Artist impression
SatelBus uses Artemis

La phase de démonstration du système SatelBus est en partie financée par l’ESA. Ce système combine un segment spatial, le satellite Artemis, qui est mis en œuvre par la société belge Vitrociset EPB, et des terminaux de télécommunications par satellite qui, fournis par la firme canadienne EMS Satcom, se trouvent à bord de bus, ainsi que l’équipement « hub » à la station ESA de Redu (Province belge de Luxembourg). Il utilise une bande de fréquences sur le satellite Artemis de l’ESA qui servent aux communications bidirectionnelles.

ESA's Redu Centre in Belgium

L’usager qui a besoin d’un trajet en bus envoie un message SMS à un centre de gestion. Puis le message est transmis par l’intermédiaire de la station ESA de Redu en Belgique au satellite Artemis en orbite géostationnaire, qui est connecté à un centre de traitement des messages à Ottawa, au Canada. C’est ce centre qui traite la demande pour l’intégrer dans l’itinéraire du bus. Les informations mises à jour sont envoyées au terminal du conducteur du bus. Le logiciel traite les modifications toutes les cinq minutes pour que le conducteur puisse modifier son itinéraire en cours de trajet et l’ajuster en fonction de la nouvelle demande.

“Pour ce nouveau système de guidage par satellite, il existe un potentiel réel pour assurer que les zones rurales en Europe ne soient pas coupées du service de transport public pour des raisons économiques », note Bruno Naulais, Incubation Manager du Technology Transfer Programme de l’ESA.

Essais réussis pour un transfert de technologie

Pendant six mois au cours desquels il a équipé deux bus opérant dans des zones rurales pendant 2006, le système SatelBus a été testé avec succès en Belgique et en France. La technologie mise en œuvre par les partenaires dans le cadre d’un projet ESA présente plusieurs avantages, comparé à des techniques existantes : le système fonctionne sans site de collecte locale qui nécessite une liaison de point à réseau, ce qui n’est pas toujours réalisable dans les campagnes et au milieu des forêts ; il offre un standard de sécurité élevé, vu qu’il dépend d’une ligne exclusive d’échange d’informations via l’espace au moyen d’Artemis. C’est par ailleurs un bel exemple d’applications intégrées : comme le système fournit aux véhicules une fonction de localisation sur carte et un service de messages bidirectionnels entre le bus et le centre d’appels, les passagers peuvent appeler le bus de partout et à tout moment.

SatelBus improves public transportation in rural areas
SatelBus improves public transportation in rural areas

Le Bureau TTP (Technology Transfer Programme) de l’ ESA et Créaction recherchent actuellement les moyens d’étendre plus largement ce système prometteur. Le service de bus à la demande pourrait contribuer à une réponse efficace aux besoins en transport public dans les zones faiblement peuplées à travers le monde entier. Des démonstrations ont déjà eu lieu en Algérie, au Sénégal, au Bénin et en Irak.

“Ce projet mérite de faire partie des candidats à venir dans notre schéma d’ESA Business Incubation”, constate Bruno Naulais.

Le Technology Transfer Programme Office (TTPO)

Le TTPO a pour mission principale de faciliter l’utilisation de la technologie spatiale et des systèmes dans l’espace pour des applications en dehors du domaine spatial et de démontrer ce que le programme de l’Europe dans l’espace apporte comme retombées dans le quotidien du citoyen européen. Il est responsable de la définition d’une approche d’ensemble et d’une stratégie pour réussir le transfert des technologies spatiales. Ce qui comprend l’incubation de sociétés « start-up » et leur financement. Pour plus d’information, prenez contact avec :

ESA’s Technology Transfer Programme Office
European Space Agency ESA - ESTEC
Keplerlaan 1, 2200 AG, Noordwijk ZH
The Netherlands
Phone: +31 (0) 71 565 6208
Fax: +31 (0) 71 565 6635
Email: ttp @ esa.int
Website: http://www.esa.int/ttp

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.