Coopération belgo-canadienne pour un nouveau service par satellite

Grâce à Redu, le satellite au service des transports publics en région rurale
22 novembre 2006

EMS Satcom (Canada), VitroCiset EPB et Créaction International (Belgique) ont le 9 novembre signé un Protocole d’Accord - Memorandum of Understanding (MoU) - pour mettre en place le fournisseur d’un nouveau service, avec capacité en orbite et équipements au sol, au moyen des télécommunications par satellite en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le premier objectif de l’accord belgo-canadien est de démontrer et de valider le service par satellite, dit SatelBus, qui permet d’offrir des transports à la demande par bus dans les zones rurales en Belgique. Les villages et communautés isolés en Europe ont un réel besoin des services de transport public, mais il n’est pas économiquement viable de mettre en œuvre un réseau de bus réguliers avec des trajets planifiés. L’emploi des liaisons satellitaires offre la possibilité aux usagers du transport public de faire appel à une centrale qui organise, en fonction des demandes, un service d’autobus qui est ciblé.

L’implantation de VitroCiset EPB à la station ESA de Redu

Le Protocole d’Accord souligne les compétences spécifiques de chaque partenaire :

  • VitroCiset EPB est responsable des opérations techniques à la station ESA de Redu en Belgique qui assure le contrôle et l’utilisation des signaux en bande L du satellite européen ARTEMIS. Il va fournir la liaison pour le service de bus à la demande.
  • EMS Satcom fournit l’équipement de communications par satellites, qui comprend le terminal eNcompass PDT (Packet Data Terminal) ainsi que les services associés.
  • Créaction avec des bureaux à Luxembourg et en Belgique est le correspondant official belge pour l’ESA Space Technology Transfer qui apporte son soutien au développement de nouveaux services d’applications dans le cadre de partenariats entre sociétés européennes.

Avec un réseau déjà à l’essai, sous la forme d’un projet pilote, les trois sociétés se montrent enthousiastes quant au potentiel de leur entreprise conjointe. "Nous nous préoccupons de faire grandir cette technologie du bus à la demande au maximum de ses possibilités. Le fait de partir de notre projet pilote afin de mettre au point les nouveaux services liés à cette technologie est une étape importante pour démarrer dans les meilleures conditions cette initiative conjointe, » précise Gian Carlo Coletta, Directeur de VitroCiset EPB à la station ESA de Redu.

« Les exploitants de services d’autobus ne peuvent que retirer de la plus value par le fait qu’ils peuvent contrôler de façon fiable et de manière automatique leurs véhicules, communiquer avec les chauffeurs et proposer des services là où n’existe aucune desserte. »

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.