Euro Space Center : rendez-vous avec Apollo 11, la BD et OasISS

L’architecture futuriste de Galaxia
10 juillet 2009

Implanté sur l’autoroute E411 à mi-chemin entre Bruxelles et Luxembourg, l’Euro Space Center de Transinne-Libin connaît un beau succès auprès des jeunes et des familles, grâce à la présence, dans l’ISS (International Space Station), de l’astronaute ESA Frank De Winne. Le 12 juillet, entre 16 h et 17 h, à l’occasion d’une journée d’activités sur l’air et l’espace, il répondra « en direct » aux questions d’élèves de l’Ecole communale de Biesme-sous-Thuin.

L’Euro Space Center est un outil éducatif sur l’espace, cogéré par l’intercommunale IDElux, la Politique Scientifique Fédérale et la Province de Luxembourg. Il a pris un nouveau « look » en étant intégré au complexe « Galaxia » qui accueille un business center dédié aux applications spatiales. Une haute structure de panneaux photovoltaïques et de photos spatiales le dissimule de l’autoroute. Durant cet été, il donne un plus à ses visiteurs et stagiaires, dits « space campers ». Plusieurs contacts « en direct » avec Frank De Winne dans l’ISS sont prévus avec l’aide de Gaston Bertels, radioamateur ON4WF et président de l’organisation internationale ARISS (Amateur Radio on the ISS) : le 12 juillet, le 13 août et en septembre. Les questions que les jeunes de 10 à 15 ans posent aux habitants de la station sont reprises sur le site http://www.ariss-eu.org/archive.htm

Collection historique

La fusée lunaire Saturn V
La fusée lunaire Saturn V

Les événements combinés du vol spatial de Frank De Winne (mission OasISS) et des 40 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune font naître dans la jeunesse belge un réel engouement pour les défis et métiers de l’astronautique. Les stages à l’Euro Space Center connaissent un beau succès : les jeunes veulent se mettre dans la peau d’astronautes à l’entraînement.

Une exposition sur Apollo 11 y est mise sur pied pour faire revivre l’ambiance des années 60. Elle présente sur cet événement historique des souvenirs (disques, jeux, modèles réduits, objets divers, photos et documents, cartons d’invitation, autographes…) de la collection de Pierre-Emmanuel Paulis. Aujourd’hui, moniteur « space camp », celui-ci n’avait que 5 ans lors de l’arrivée d’Armstrong et d’Aldrin sur la Mer (lunaire) de la Tranquillité. En quarante ans, il a réuni une incroyable collection lors de ses multiples voyages aux Etats-Unis et grâce à ses contacts avec les astronautes et les acteurs du programme Apollo.

Souvenirs
Souvenirs sur un grand événement d’Histoire

L’Euro Space Center fait un clin d’œil à la bande dessinée et la science-fiction qui ont inspiré bien des artistes belges. A commencer par Hergé avec ses célèbres héros (Tintin, Milou, Haddock… ) sur la Lune. Elle fait découvrir la trilogie « Le complexe du chimpanzé » de Richard Marazano (scénario) et de Jean-Michel Ponzio (dessins). Cette histoire fantastique à l’intrigue compliquée… se déroule dans les années 2030, alors que des Terriens se lancent dans l’aventure martienne, à la suite d’un événement invraisemblable qui a un rapport avec Apollo 11…

Ressource problématique

Si l’Euro Space Center s’intéresse à ce qui se passe au-dessus de nos têtes, l’avenir de la Terre, notre vaisseau spatial, est au centre de ses préoccupations. Notamment en ce qui concerne la problématique , à travers le monde, de l’eau potable, des installations sanitaires et des mesures d’hygiène. Le centre de Transinne-Libin collabore avec UNICEF Belgique sur son programme intégré WASH (Water, Sanitation & Hygiene). A l’entrée du centre, le visiteur y est sensibilisé en se trouvant face à trois modèles de toilettes : le WC traditionnel, la cabane rudimentaire, la maquette du « petit endroit » de l’ISS.

L’eau, ressource pédagogique pour la rentrée scolaire
L’eau, ressource pédagogique pour la rentrée scolaire

Frank De Winne, comme ambassadeur bénévole de l’UNICEF Belgique, a pu se rendre compte en Afrique des efforts d’éducation à faire pour protéger la qualité des ressources en eau. Il a d’ailleurs placé sa mission appelée OasISS sous le signe de cet « or blanc » dans les nations en développement. C’est la santé au niveau global qui est en jeu. A partir de septembre, l’astronaute de l’ESA va procéder à trois expériences de vulgarisation scientifique qui montrent les valeurs de l’eau pour tout un chacun. Les élèves dans leur classe seront invités à refaire ces expériences avec leur professeur ou maître d’école.

Par ailleurs, en octobre, à l’occasion de la mission Soyouz TMA-16 vers la station, Frank De Winne aura la visite du Canadien Guy Laliberté, originaire du Québec. Bien plus qu’un touriste qui s’offre le luxe d’un vol spatial, le créateur et l’artiste du Cirque du Soleil va dans l’espace comme apôtre des enjeux de l’eau sur cette planète. Quand il évoque son séjour autour de la Terre, il parle de « mission sociale poétique dans l’espace », dans le cadre de sa fondation « One Drop » (Une goutte d’eau). L’objectif est de faire prendre conscience, plus que jamais, de la précarité de cette ressource précieuse qu’est l’eau pour toute l’humanité.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.