Fin de la campagne « Bed Rest »

Bedrest eating
7 août 2002

PR N° 54-2002 Les vols spatiaux de longue durée ont des effets importants sur l'organisme, entraînant notamment des modifications du squelette et des muscles chez les astronautes. Pour faire face aux besoins des missions prolongées à bord de la Station spatiale internationale et préparer les futures missions spatiales interplanétaires, les agences spatiales coopèrent pour mettre au point des méthodes de médecine préventive, des 'contre mesures' destinées à palier les effets néfastes des vols spatiaux.

L'Agence Spatiale Européenne (ESA), française (CNES) et japonaise (NASDA) ont mis en place une expérience de simulation au sol des effets de l'impesanteur de longue durée basée sur le modèle d'alitement en position anti-orthostatique (la tête un peu plus basse que les pieds avec une inclinaison de –6° par rapport à l'horizontale) : le Long Term Bed Rest (LTBR) (voir communiqués ESA N° 46-2001,60-2001, 74-2001, 26-2002). L'étude s'est déroulée à l'Institut de Médecine et de Physiologie Spatiales (MEDES) de Toulouse sur deux campagnes de quatre mois, la première de août à décembre 2001, la seconde de mars à juillet 2002. Pour assurer l'interprétation scientifique de l'étude, un groupe homogène de candidats de sexe masculin âgés de 25 à 45 ans a été sélectionné.

Sur un total de 725 dossiers reçus et 123 visites médicales effectuées, 25 volontaires ont été retenus, de nationalité française ou belge (1), âgés de 26 à 41 ans et représentant différentes professions : professeur d'histoire-géographie, employé du bâtiment, facteur, jardinier, comptable, vendeur en téléphone mobile, etc.

Pendant toute la durée de l'étude, les volontaires ont subi de nombreux examens tels que des épreuves d'effort, des ostéodensitométries (mesure de la densité osseuse), des imageries par résonance magnétique (IRM). Il a été également procédé à des biopsies musculaires et à des analyses biochimiques de prélèvements urinaires et sanguins. Les volontaires sont soumis à des contrôles médicaux spécifiques 45 jours, 3 mois, 6 mois et 12 mois après la fin de l'étude, complétés par un questionnaire de suivi à l'issue d'une période de 2 ans. Les 25 volontaires des deux campagnes ont tous terminé l'expérience avec succès.

Les premiers résultats et conclusions de l'étude seront discutés lors d'un séminaire scientifique suivi d'une conférence de presse à Toulouse (France) en janvier 2003.

Pour en savoir plus sur cette étude, il est possible :

  • de consulter le site spécialisé à l'adresse http://www.medes.fr/
  • de contacter les responsables de l'étude

    Benny Elmann - Larsen
    ESA – Coordinateur des expériences de physiologie et responsable de projet pour l'étude de décubitus anti-orthostatique
    Tél : +31 71 565 3517
    Fax : +31 71 565 3661
    E-mail : benny.elmann-larsen@esa.int

    Antonio Guell
    CNES – Responsable des Programmes Sciences de la vie et membre du Comité de programme chargé de l'étude de décubitus anti-orthostatique
    Tél : +33 561 28 2577
    Fax : +33 561 27 3091
    E-mail : antonio.guell@cnes.fr

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.