Grande première : COROT observe en direct des « séismes » sur d’autres étoiles

Star interior
23 octobre 2008

L’observation du Soleil grâce à une technique similaire à la sismologie terrestre a permis à la recherche sur la structure interne du Soleil de faire un bond en avant considérable. Le satellite COROT a appliqué à son tour cette technique au domaine stellaire en observant pour la première fois les entrailles d’étoiles autres que le Soleil.

Lorsqu’ils ont découvert les oscillations du Soleil, les chercheurs ont réalisé qu’ils ouvraient en quelque sorte une fenêtre sur l’intérieur de notre étoile. À l’instar de la propagation des ondes sismiques sur Terre qui nous informent sur la structure interne de notre planète, les ondes sonores qui se propagent à l’intérieur du Soleil fournissent des informations sur ce qui se trame sous sa surface.

Ces oscillations peuvent aussi être observées sur d’autres étoiles. Il est possible de les détecter en analysant les variations de la lumière émise par l’étoile observée. C’est la technique utilisée par COROT. Elle révèle la structure interne de l’étoile et la façon dont l’énergie y est convoyée du noyau à la surface.

« D’autres techniques permettant de quantifier les oscillations stellaires ont été utilisées depuis la Terre, mais leur champ d’application est relativement restreint » explique Malcolm Fridlund, chef de projet scientifique de COROT à l’ESTEC (Centre européen de recherche et de technologie spatiales de l’ESA) aux Pays-Bas et co-auteur des résultats.

« Les conditions atmosphériques défavorables et l’impossibilité d’observer les étoiles pendant la journée obligent les astronomes au sol à interrompre leurs observations » poursuit-il. « En fait, pour pouvoir détecter des oscillations stellaires aussi infimes d'aussi loin, il n'y a pas que la sensibilité de l'instrument qui compte, il est aussi essentiel de pouvoir observer l’étoile de manière continue : toute interruption génère un ‘bruit’ dans les mesures susceptible de couvrir complètement le signal. Pour être sûr, il faut donc s’attaquer au problème avec les bons instruments et depuis l’espace. »

COROT

Les trois étoiles sondées par COROT - connues sous les désignations de HD499933, HD181420 et HD181906 - sont similaires au Soleil. Elles ne se situent pas vraiment dans notre voisinage stellaire, il s’agit en fait d’étoiles assez éloignées, afin leur éclat n’aveugle pas les instruments de COROT.

« Le fait que COROT ait réussi a sonder l’intérieur d’étoiles similaires au Soleil en effectuant pour la première fois des mesures directes est une avancée considérable pour la compréhension des étoiles en général », souligne Malcolm Fridlund. « De plus, cela va nous aider à mieux comprendre, par comparaison, notre Soleil ».

Pour en savoir plus

Malcolm Fridlund, ESA COROT Project Scientist
Email: Malcolm.Fridlund @ esa.int

Note aux rédacteurs

La mission SOHO d’observation du Soleil, conduite par l’ESA et la NASA depuis 1995, a ouvert la voie à la sismologie stellaire, une méthode de recherche désormais étendue aux autres étoiles par COROT.

Ces résultats sont publiés dans le numéro du 24 octobre de la revue scientifique Nature, dans l’article « CoRoT mesure des oscillations et une granulation similaires à celles du Soleil dans des étoiles ».

COROT est une mission menée par le CNES (Centre national d’études spatiales), avec la participation de l’ESA, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne et le Brésil. Lancé en décembre 2006, le satellite comporte un télescope de 27 cm de diamètre conçu pour détecter d’infimes variations dans la brillance des étoiles proches. Les objectifs principaux de la mission sont la recherche des exoplanètes et l’étude de la structure interne des étoiles.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.