L'ISS est sur le point de recevoir une "figure de proue" expérimentale lors d'une sortie dans l'espace

Matroshka
L'expérience Matroshka : Fantôme et conteneur externe
25 février 2004

Qu'est-ce qui ressemble à la tête et au torse d'un être humain et qui sera installé à l'extérieur de la Station spatiale internationale ? La réponse est le dispositif expérimental européen Matroshka.

Dans la nuit des 26 et 27 février, l'équipage de l'expédition 8 vers l'ISS, constitué de Alezxander Kaleri et Michael Foale, effectuera une sortie de 5 heures et 45 minutes dans l'espace afin , entre autres tâches, d'installer Matroshka sur le module russe Zvezda.

Rayonnement ionisant

Même si Matroshka peut être considérée à première vue comme une figure de proue apposée à l'ISS, sa raison d'être est très sérieuse. Durant toute l'année pendant laquelle il restera installé à l'extérieur de l'ISS, ce dispositif d'expérimentation va mesurer les doses de rayonnement ionisant qui seraient absorbées par les astronautes lors de leurs sorties dans l'espace.

Fantôme

Les niveaux de rayonnement ionisant à l'intérieur de la Station sont bien connus alors que les niveaux absorbés par les astronautes en dehors de l'ISS restent encore méconnus. Afin de procéder à des mesures précises, Matroshka simule, de la manière la plus fidèle possible, un corps humain revêtu d'une combinaison spatiale.

Couches

Le dispositif d'expérimentation Matroshka est constitué de plusieurs couches différentes, d'où son nom qui n'est pas sans rappeler les célèbres matriochkas (poupées) russes. L'élément du dispositif simulant le corps humain est appelé Fantôme. Il est composé d'os et d'un matériau qui ressemble beaucoup à des tissus humains. Un matériau de plus faible densité est utilisé pour simuler les poumons. Les "couches de tissus" sont recouvertes d'une autre couche simulant la peau. Le Fantôme est lui-même placé dans un conteneur externe qui fait office de combinaison spatiale.

Les détecteurs de rayonnement sont répartis dans et sur le Fantôme à l'emplacement des principaux organes tels l'estomac, les poumons, le côlon, les yeux et la peau ainsi qu'à l'intérieur de l'élément simulant la combinaison spatiale. Connaître les doses de rayonnement absorbées par les organes du corps est essentiel pour évaluer les dangers inhérents aux rayonnements cosmiques.

Sortie dans l'espace

Alexander Kaleri and Michael Foale
Équipage de l'expédition 8

L'équipage de l'Expédition 8 effectuera une sortie dans l'espace afin de mettre en place le dispositif Matroshka à l'extérieur de l'ISS. Ce sera la première fois que l'ensemble de l'équipage de l'ISS participera simultanément à une sortie dans l'espace. Depuis l'interdiction de vol de la navette spatiale après l'accident de Columbia, les équipages des expéditions vers l'ISS ne sont plus composés que de deux membres au lieu de trois. Normalement, lors d'une sortie dans l'espace, il reste au moins un membre d'équipage à bord de la Station.

La Station spatiale internationale n'est jamais restée sans équipage depuis novembre 2000. Ce n'est cependant pas la première fois dans l'histoire qu'une station spatiale reste vide lors d'une sortie dans l'espace. Ce cas de figure s'est déjà produit sur les stations spatiales Mir et Salyut.

Matroshka est un dispositif d'expérimentation de l'Agence spatiale européenne (ESA). Le projet est placé sous la direction du German Aerospace Centre (DLR).

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.