L'Université Libre de Bruxelles et Euro Heat Pipes à bord de l'ATV

2004: ATV 'Jules Verne' est arrivé à l'ISS
2004: ATV 'Jules Verne' est arrivé à l'ISS
3 mai 2002

En avril 2001, l'Université Libre de Bruxelles (52 %), avec la SABCA (24 %) et Sokoval (24 %), créait la société EHP (Euro Heat Pipes). Implantée à Nivelles (entre Bruxelles et Charleroi) dans un nouveau bâtiment de 650 m², cette PME propose une technologie performante de régulation thermique pour les engins spatiaux.

Elle hérite du savoir-faire de la SABCA dans l'étude et le développement de caloducs (heat pipes) ainsi que de boucles capillaires (capillary pump loops, avec transfert de fluide d'évaporateur à condensateur) qui ont servi à des expériences dans l'espace. Le Microgravity Research Center (MRC), que dirige le Professeur Jean-Claude Legros à l'Université Libre de Bruxelles, s'est spécialisé dans la physique des fluides en impesanteur, avec le soutien des SSTC (Services fédéraux des affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles) et de l’ESA. "Nous avons amorcé la collaboration avec la SABCA pour réaliser une expérience à bord de la plate-forme EURECA de l'ESA, qui a volé entre août 1992 et juillet 1993", explique le Professeur Legros, qui est le Directeur Général d'EHP. "Aujourd'hui, nous sommes en mesure de produire des systèmes très performants de refroidissement pour d'importantes structures dans l'espace."

L'infrastructure moderne de la nouvelle société se trouve surtout impliquée dans la mise au point des caloducs destinés à l'ATV (Automated Transfer Vehicle) qui doit, dès fin 2004 avec le démonstrateur "Jules Verne", servir à la maintenance et au ravitaillement de l'ISS. EHP travaille sur un premier contrat de 3 millions d'euros avec EADS Launch Vehicles pour la fourniture de prototypes des caloducs. "Nous devons fournir pour l'été 2002 une cinquantaine de conduits de 2 m de long pour des essais de qualification", précise le Professeur Legros. EHP, en travaillant jour et nuit, a été en mesure de réaliser les premiers éléments en un temps record. Ainsi la PME belge se trouve bien placée pour décrocher le contrat de production des caloducs pour le lot des ATV qui seront utilisés entre 2004 et 2015. Ce qui représente une activité d'un demi-million d'euros par exemplaire ATV. EHP qui emploie 23 personnes pense déjà à une extension de son infrastructure actuelle.

Par ailleurs, EHP travaille sur des systèmes de régulation thermique à hautes performances pour de puissantes charges utiles dans l'espace. Plusieurs modèles de boucles biphasiques réalisés par SABCA vont équiper pour des démonstrations le satellite technologique français Stentor qui doit être lancé cet été. Certains constitueront un radiateur déployable avec des conduits flexibles et avec un évaporateur parallèle. "Il s'agit de préparer la technologie destinée à la prochaine génération de satellites de forte puissance qui auront beaucoup d'énergie à dissiper", précise le Professeur Legros. Dans le cadre du Programme ARTES (Advanced research in telecommunications systems) de l'ESA, EHP a réalisé une boucle biphasique pour refroidir sur un mât un système laser de liaisons intersatellites. Ce relais optique de télécommunications pour satellites est baptisé Optel: il est développé et commercialisé par la société helvétique Contraves Space.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.