L'Université de Liège et le centre d'essais cryotechniques

Flight 151
1 mai 2002

L'Université de Liège est bien connue pour les moyens de simulation du Centre Spatial de Liège qui participe à de nombreux programmes de l'ESA. On trouve par ailleurs sur son campus un Centre d'essais cryotechniques. La Faculté des sciences appliquées a développé cette installation en réponse à une demande du CNES pour résoudre des problèmes technologiques dans le cadre du programme Ariane. Il fallait tester le processus d'allumage du propulseur cryogénique HM 7B qui équipe le troisième étage de chaque lanceur Ariane 4 (et qui équipera l'étage supérieur de l'Ariane 5 Plus de 2002), d'éprouver dans des conditions extrêmes la tenue du roulement de sa turbopompe pour l'oxygène liquide.

L'installation qui comprend bunker, poste de commande, salle de montage est devenue opérationnelle grâce à la Région wallonne et à la Commission européenne. Elle est équipée de deux machines pion-disque ou tribomètres qui étudient la compatibilité de matériaux avec l'oxygène liquide. On y visualise le comportement des matériaux dans les vannes et les organes des systèmes cryogéniques. Elle vient de mettre en service une machine à palier polyvalente, conçue à l'Université, pour des tests technologiques de MAN Technologie sur une nouvelle génération de roulements pour les propulseurs réutilisables. Si les premiers clients du Centre d'essais cryotechniques appartiennent au secteur spatial (Division Lanceurs du CNES, Techspace Aero, SNECMA, MAN Technologie), son équipement permet d'analyser et de valider l'emploi de matériaux à de très basses températures. Il sert à des travaux de cryotribologie pour étudier l'effet oxydant de l'oxygène liquide sur les pièces qui frottent l'une sur l'autre.

Le Centre d'essais cryotechniques s'efforce de promouvoir en Europe son savoir-faire pour les secteurs industriels qui sont confrontés aux problèmes du fonctionnement de mécanismes en présence de liquides extrêmement froids. Son équipe entend devenir la référence européenne pour la tribologie des mécanismes spatiaux. Elle a encouragé la ville de Liège à devenir membre de la CVA (Communauté des Villes Ariane) et a invité le CNES à y organiser le 4ème Colloque européen sur la technologie lanceurs (thème de la propulsion liquide) du 3 au 5 décembre prochain.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.