Tropical storm imaged from orbit
Image X-Cam de la tempête tropicale Isaac

L’ouragan Isaac dans l’oeil micro-miniature de Proba-2

30 août 2012

Proba-2, réalisé et contrôlé en Belgique pour l’ESA, est surtout un micro-observatoire du Soleil et de “météo de l’espace”. C’est aussi un satellite technologique qui sert à tester des innovations. Comme cette caméra qui n’est guère plus qu’une tasse pour expresso. Elle a pris cette image d’Isaac, un ouragan en devenir alors qu’il se déplaçait de l’Ouest de la Floride vers le Golfe du Mexique.

La prise de vue a été réalisée par la X-Cam (Exploration Camera) miniature le 27 août, à 11 h 38 et 33 s GMT, alors que Proba-2 survolait l’Amérique du Nord.

A ce moment, Isaac était encore une tempête tropicale avec des vents soutenus d’environ 100 km/h. En son centre, on enregistrait des pointes de vents jusqu’à 360 km/h.

On allait classer Isaac comme ouragan à part entière, vu qu’il se renforçait sous l’effet des eaux chaudes du Golfe du Mexique.

X-Cam
La très petite X-Cam de Proba-2

La X-Cam de Proba-2, qui est installée dans la partie du dessous de la plate-forme stabilisée trois axes, effectue d’intéressantes observations dans le visible et le proche infrarouge. Elle est l’une des 17 technologies innovantes qui sont démontrées à bord du satellite qui est un cube d’à peine 1 m de côté.

La caméra ultra-miniaturisée a été conçue et développée par la société suisse Micro-Cameras & Space Exploration. C’est la dernière née d’une famille de caméras miniatures que la firme a réalisée pour les missions de l’ESA, telles que Proba-2 autour de la Terre et la sonde lunaire SMART-1.

Proba-2
Proba-2

Il y en a une à bord de la sonde européenne Rosetta qui évolue dans l’espace lointain. Elle doit prendre les premières vues de la surface du noyau de la comète que Rosetta doit rencontrer en 2014.

La grande particularité de la C-Cam est qu’elle est douée d’intelligence, vu qu’elle sait automatiquement déterminer la meilleure exposition afin d’obtenir une qualité optimale des images.

A l’avenir, des imageurs compacts de même type pourraient se trouver sur les surfaces externes d’un engin spatial pour se rendre compte des dégâts dus à un environnement difficile.

La première mission des petits satellites de la famille ‘Project for Onboard Autonomy’, alias Proba-1, a débuté à la fin de 2001 et continue de bien fonctionner. Proba-2 qui est en orbite depuis 2009 remplit parfaitement sa mission. En préparation pour un lancement l’année prochaine, le Proba-V est destiné à un suivi quotidien de la végétation globale. D’autres missions sont en cours d’élaboration pour la deuxième moitié de la décennie.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.