La Belgique, avec STEREO, intensifie son programme national de télédétection spatiale

SPOT 5 photographie la surface terrestre
SPOT 5 photographie la surface terrestre
15 avril 2003

Outre sa participation au programme de l'ESA d'observations de la Terre, la Belgique coopère avec Eumetsat pour les satellites de météorologie et avec la France pour le programme SPOT de satellites de télédétection.

Elle a pris l'initiative d'un programme national de recherches en télédétection spatiale. Baptisé TELSAT, ce programme s'est déroulé entre 1986 et 2001. Il a contribué dans le cadre belge à l'acquisition d'une expertise scientifique et technique en matière de traitement des données satellitaires, au développement d'un marché pour leur utilisation, à la mise en place de services de soutien aux utilisateurs et à l'élaboration d'action de promotion et de valorisation. Au sein des Universités de Bruxelles, Gand, Liège, Louvain et Louvain-la-Neuve, dans des institutions scientifiques comme le VITO de Mol, le CRAGX de Gembloux, la FUL d'Arlon, le CSL de Liège et le MUMM de Bruxelles, des départements et laboratoires se sont spécialisés et ont acquis un savoir-faire dans l'exploitation thématique des observations faites par les satellites.

Rupel et Schelde

"La télédétection spatiale est un domaine de recherche en croissance rapide", explique les Services fédéraux des affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles (SSTC) pour justifier le Programme STEREO (Support to the Exploitation and Research in Earth Observation) qui fait suite à TELSAT pour la période 2001-2006. "Le défi pour les décennies à venir consistera pour l'ensemble de l'Europe à orienter le rôle du gouvernement d'organe de financement à celui d'utilisateur. Ainsi naîtra un climat propice à la mise en place d'une base d'utilisateurs, qui permettra à l'industrie de fournir davantage de services à valeur ajoutée et répondant à des besoins réels d'informations concrètes, en maintenant un juste équilibre entre les coûts et les performances.

Et les SSTC d'insister sur la demande en hausse à l'échelle globale : "La nouvelle génération de détecteurs à très haute résolution attire de nouveaux utilisateurs, à savoir les segments du marché du tourisme, de l'ingénierie civile, des assurances, de l'aménagement urbain, de la publicité. Le potentiel le plus important pour les acteurs belges est cependant du marché de l'exportation. Il convient de mettre en place rapidement les partenariats utiles et appropriés pour être compétitifs sur le marché des géo-informations."

Vienne

L'engagement continu de la Belgique dans les programmes d'infrastructure d'observation de la Terre - le plus récent est le système SAOCOM de satellites radar avec l'Argentine - implique le maintien d'un haut niveau de capacité scientifique pour pouvoir récolter au plus vite les fruits de ses investissements. C'est l'objectif du programme STEREO qui s'articule sur quatre volets :

  • la consolidation de l'expertise scientifique en renforçant les pôles d'expertise thématiques, en développant des technologies nouvelles, en répondant aux initiatives internationales, en assurant l'exploitation d'instruments aéroportés, comme l'instrument APEX d'imagerie hyperspectrale (développé dans le cadre de l'ESA par une équipe belgo-suisse).
  • le développement de produits et de services opérationnels, grâce à des partenariats entre les SSTC et d'autres départements publics, avec le financement de l'apport scientifique en vue du développement d'applications à caractère "commercial".
  • le support à l'utilisation des images satellitaires, avec une politique de programmation, d'acquisition, d'archivage et de distribution.
  • la valorisation et la promotion des résultats des chercheurs belges sur le plan national et au niveau international.
Londres

Le budget total consacré au programme STEREO s'élève à 10.657.735 euros sur une période de cinq années (2001-2006). Sa mise en oeuvre doit faire l'objet d'un accord de coopération avec les communautés et les Régions de Belgique. Un appel à propositions vient d'être lancé auprès des Universités, établissements scientifiques publics, centres de recherche (sans but lucratif) en Belgique (pour toute information, e-mail: SR3@belspo.be)

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.