La Terre vue de l'Espace : Roches sacrées aborigènes

9 septembre 2011

Cette image Landsat nous emmène dans le bassin Amadeus, au cœur de l’arrière pays australien.

Deux grandes formations rocheuses sont visibles vers le bas de l’image. Sites sacrés du peuple aborigène local, les Anangu, ces « inselbergs » de grès sont les principaux centres d’intérêt du Parc national d’Uluru-Kata Tjuta, un des sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le groupe de 36 dômes rocheux situé à l’ouest (à gauche), est le Kata Tjuta, dont le dôme le plus élevé, le Mont Olga, atteint 1 066 m au-dessus du niveau de la mer.

Quarante kilomètres à l’est du Kata Tjuta se trouve l’Uluru, ainsi que le nomment les Aborigènes. Autour de cette formation, naguère connue sous son nom anglais d’Ayers Rock, on trouve des sources, des trous d’eau, ainsi que des cavernes et d’anciennes peintures.

La légende locale veut que la malchance s’abatte sur celui retirerait des roches de l’Uluru. On rapporte que de nombreuses personnes parmi celles qui s’y sont tenté ont essayé de renvoyer ces fragments de roche par la poste afin de lever le mauvais sort.

La zone blanche en haut de l’image est la croûte de sel du lac Amadeus. Bien qu’il contienne des centaines de millions de tonnes de sel, son extrême éloignement rend impossible son exploitation.

Cette région, qui correspond à la partie australe du Territoire du Nord, abrite une grande diversité animale, avec notamment des kangourous roux, des émeus, des taupes marsupiales, diverses chauves-souris et plus de 70 espèces de reptiles.

L‘instrument Thematic Mapper de Landsat 5, exploité conjointement par la NASA et l’US Geological Survey, a acquis cette image le 18 mai 2011. L'ESA soutient Landsat en tant que « Mission de Tierce Partie », ce qui signifie que l'ESA utilise son infrastructure sol et son expertise pour l'acquisition, le traitement et la distribution des données du satellite vers sa communauté d'utilisateurs.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.