La cartographie par satellites vient en aide à Médecins Sans Frontières

Users Symposium
Users Symposium23-24 April
30 mai 2002

La section de Bruxelles de MSF (Médecins Sans Frontières), une organisation d'aide qui est active dans plus de 80 pays, est à l'avant-garde des groupes humanitaires dans l'emploi de l'imagerie satellitaire pour faciliter l'assistance médicale d'urgence partout et n'importe quand dans le monde.

"Nous sommes convaincus que les données des satellites peuvent faciliter notre action comme celle d'autres organisations de volontaires", a reconnu Koen Van de Cauter, le directeur de projet au bureau MSF de Bruxelles. En 1996, Médecins Sans Frontières s'est servi des données de télédétection spatiale pour évaluer la population des refugiés Somali qui avaient besoin d'assistance dans un camp au Kenya. "Nous étions dans l'impossibilité d'obtenir un décompte officiel, mais à partir des images de satellite, nous avons pu cerner l'étendue du camp avec ses bâtiments. Ce qui nous a permis de faire une bonne estimation du nombre de gens qui avaient besoin de notre aide."

La section de Bruxelles de MSF prend part à un projet financé par l'ESA pour mettre en oeuvre les images prises par satellite comme outils de cartographie pour le traitement des catastrophes humanitaires. Baptisé HUMAN, cette activité est l'une des initiatives en cours à l'ESA DUP (Data User Programme) pour favoriser des applications qui emploient des données de produits de la technologie spatiale.

Maps of the Almar/Qaisar Districts
Map of the Almar/Qaysar Districts

Pour MSF, un élément essentiel du programme est la mise au point de cartes qui peuvent être comprises par Monsieur tout-le-monde. En tant qu'organisation de volontaires, MSF n'a pas la possibilité d'avoir des spécialistes dans le traitement des données satellitaires et doit compter sur un partenariat avec des industries qui donnent le support technique. Lors d'un récent Symposium de l'ESA, K. Van de Cauter a expliqué comment son partenariat avec l'industrie et son implication dans le programme HUMAN ont été combinés pour offrir ses services d'aide médicale dans les camps de réfugiés en Afghanistan.

"En Afghanistan, grâce au projet pilote DUP, la société belge KeyObs nous a fourni des cartes précises, réalisées par satellite, des districts d'Almar/Qaysar. Ces cartes montrent la configuration du terrain, la situation des routes, des villes et villages. Elles nous ont aidé à choisir les meilleures routes pour les populations déplacées, pour évaluer le temps qu'il fallait pour les atteindre et pour préparer des routes d'évacuation en cas d'urgence pour notre équipe".

A Médecins Sans Frontières aid center in Afghanistan
A Médecins Sans Frontières aid center in Afghanistan

Le responsable de MSF a demandé aux nations et organisations donatrices de considérer la fourniture de données satellitaires comme faisant partie de l'aide internationale. "Les organisations volontaires et plusieurs pays en développement n'ont pas les moyens financiers pour se payer des données de satellites d'observation de la Terre qui leur seraient bien utiles pour gérer les catastrophes et pour protéger l'environnement. Sans doute les nations et organisations donatrices pourraient inclure l'imagerie satellitaire dans leurs moyens d'assistance."

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.