Lancement d’ESERO Belgium, ce 27 avril, au Planétarium

L’ESERO Belgium, proche de l’Atomium
L’ESERO Belgium, proche de l’Atomium
23 avril 2007

Dans le but de sensibiliser l’enseignement en Europe à l’impact pédagogique de l’odyssée spatiale, l’ESA est en train de tester le réseau ESERO (European Space Education Resource Office) d’éducation, d’information et de documentation sur l’espace. Après les Pays-Bas et l’Espagne, la Belgique se dote d’un point national de contact ESERO au Planétarium de Bruxelles.

Outre les outils pédagogiques de son site web, l’ESA veut proposer, sous la forme d’outils pédagogiques, une approche personnalisée des systèmes scolaires, qui sont différents dans ses 17 Etats membres. D’où le projet de Hugo Marée au Service éducatif de l’ESA – précédemment, il dirigeait l’Euro Space Center Belgium – de réaliser une constellation de bureaux ESERO dans le cadre d’un réseau européen. Chaque ESERO, avec son animateur, est chargé de concevoir, réunir, mettre à disposition des matériels (fardes pédagogiques, panneaux explicatifs, brochures, posters, CD, DVD…) qui répondent aux besoins des enseignants dans les programmes de cours. D’où la nécessité d’avoir des contacts réguliers « en direct » avec les diverses communautés éducatives en Europe.

Au service des enseignants et étudiants
Au service des enseignants et étudiants

Ce 27 avril, René Oosterlinck, directeur des Affaires juridiques et des Relations extérieures de l’ESA, inaugure à Bruxelles le site belge d’ESERO. Aux côtés d’Eric Beka, Haut Représentant belge pour la Politique spatiale, de Philippe Mettens, Président du Service public fédéral de la Politique scientifique, et de Ronald Van der Linden, Directeur Général de l’Observatoire Royal de Belgique (dont dépend le Planétarium de Belgique).

Il y a un an, l’ESERO ouvrait sa première implantation aux Pays-Bas dans le nouveau centre des sciences Nemo, non loin de la gare centrale d’Amsterdam. L’Espagne a son site ESERO dans le magnifique ensemble du CosmoCaixa de Barcelone. L’ESERO Belgium est installé dans le Planétarium sur le site de l’Atomium. Il fonctionne avec deux animateurs : un francophone pour la Communauté française (Bénédicte Froidure), un néerlandophone pour la Communauté flamande (Thomas Goethals). Il a reçu l’appui du Fonds Prince Philippe de Belgique dans le cadre de son Forum « Espace & Enseignement », ainsi que de l’Observatoire Royal de Belgique (Politique scientifique fédérale).

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.