Lancement en Belgique du prestigieux label "Sciences à l'Ecole"

L'une des 17 écoles qui ont reçu le prestigieux label
28 mai 2013

Le projet "Espace & Education", qui connaît un beau succès dans le soutien à l'éducation aux sciences en Belgique, a franchi le 15 mai une nouvelle étape lors d'un événement spécial à Han-sur-Lesse, en Ardenne belge. Ce jour là, 17 écoles belges ont officiellement reçu le label de "Sciences à l'Ecole". Ce qui représente un pas important dans l'ambitieux projet d'améliorer l'éducation scientifique et de susciter l'enthousiame des jeunes pour les sciences.

Quelque 400 élèves, enseignants, inspecteurs et hauts représentants ont participé à l'événement qui comprenait une exposition réalisée autour de dizaines de projets scolaires dont les auteurs étaient de très jeunes élèves. La cérémonie de présentation était organisée sous les auspices de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'ESERO (European Space Education Resource Office) de Belgique et l'ESA.

Marie-Dominique Simonet, Ministre de l'Enseignement obligatoire et de Promotion sociale de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Philippe Courard, le Secrétaire d'Etat fédéral à la Politique scientifique, ont rehaussé de leur présence l'événement de Han-sur-Lesse. Ils ont remis le titre de "Sciences à l'Ecole" à chaque école participante.

L'événement à Han-sur-Lesse a été suivi par de nombreuses personnalités

"La fructueuse collaboration entre chacun des partenaires concernés - les enseignants, les élèves, les institutions et les inspecteurs - a donné plus de poids éducatif au projet "Espace & Education", a noté la Ministre Marie-Dominique Simonet.

"Je ne peux que féliciter les écoles qui ont participé, tant les élèves que les enseignants", a déclaré Philippe Courard. "Vu leur grande variété, les projets scientifiques qui ont été entrepris dans leurs institutions sont des outils significatifs pour mettre la science et la technologie au contact de nos enfants".

Lancement d'une fusée à eau à Han-sur-Lesse

"Je suis ravi de pouvoir apporter mon soutien à des projets comme celui-ci, car il sert à stimuler l'intérêt pour les sciences dès le plus jeune âge. Surtout qu'il est prévu qu'un million de jobs voient le jour dans les activités de recherche en Europe à l'horizon 2020".

Au nom de l'ESA, l'astronaute belge Frank De Winne, qui n'avait pu être présent pour l'événement, avait enregistré et envoyé un message vidéo de félicitations à toutes les écoles. De Winne, qui est l'actuel directeur de l'European Astronaut Centre, a été un supporter enthousiaste du projet dès son démarrage.

Visite de l'école de Han-sur-Lesse

Le label "Sciences à l'Ecole" est la dernière initiative du projet "Espace et Enseignement". Il met en évidence les écoles qui font un effort particulier pour susciter de l'intérêt pour les sujets de science et technologie.

Hugo Marée, Chef du Bureau ESA qui gère les actions en matière d'éducation et pour la connaissance, a souligné l'imporance du projet et les actions collectives qu'il encourage. "Nous sommes ravis que ce projet a connu une aussi belle réussite depuis sa mise en oeuvre. Grâce à l'étroite coordination entre notre bureau et celui d'ESERO implanté dans le Planétarium de Bruxelles et géré par l'Observatoire Royal de Belgique, les enseignants ont été à même de donner aux élèves des occasions de développer des activités scientifiques qui mettent l'accent sur les méthodologies de recherche. Avec pour résultat que les enfants ont découvert que les sciences et la technologie créent de l'admiration et du rêve, sont attrayantes, accessibles et amusantes."  

L'événement "Sciences à l'Ecole" a permis de visiter l'une des écoles impliquées dans le projet. A savoir l'école primaire de Han-sur-Lesse, où des dizaines d'élèves avec leurs instituteurs ont présenté leurs projets sur l'espace et la science. Ils ont procédé au lancement (réussi) d'une fusée à eau, avec la participation active de Philippe Courard.

"Espace & Enseignement"

Deux étudiants expliquent leur expérience sur l'électricité

Le projet "Espace & Enseignement" a vu le jour grâce au Fonds Prince Philippe, une fondation belge qui s'efforce de maintenir et d'encourager le dialogue entre les trois communautés de Belgique (Flandre, Wallonie et Communauté germanophone). Depuis son démarrage en 2007, ce projet n'a cessé de grandir. Il concerne une centaine d'établissements scolaires qui sont sensibilisés à "Espace & Education". Il est mis en oeuvre grâce à une action conjointe du Ministère de l'Enseignement de la Communauté française (DGEO), les services de l'inspection scolaire de Wallonie-Bruxelles, et l'ESA via ESERO Belgium.

Le projet permet à des enseignants et à des étudiants de mettre au point et en oeuvre des activités scientifiques qui sont liés au spatial. L'objectif est de faire naître et croîte un esprit de méthode scientifique et de raisonnement critique chez les enfants dès le plus jeune âge. L'excellent collaboration entre tous les partenaires a fait du projet un grand succès.

Dans le cadre du "Space & Education", un appel avait été lancé dans toutes les écoles de la Communauté française de Belgique pour qu'elles obtiennent le label "Sciences à l'Ecole". Ce label vise à encourager les écoles à rendre les sciences attrayantes et accessibles et, de la sorte, accroître l'intérêt des étudiants au sujets scientifiques et technologiques.

Pour recevoir le label "Sciences à l'Ecole", les écoles ont présenté un dossier détaillé et bien expliqué sur les méthodes scientifiques que développent leurs enseignants et élèves, ainsi que sur les projets qui ont été mis en oeuvre. Une commission a évalué les dossiers et l'inspection, lors d'une visite, a vérifié le travail effectué dans les écoles. Celles qui ont atteint les critères requis ont reçu le label. Il faut s'attendre à ce que le nombre d'écoles ayant le label "Sciences à l'Ecole" augmente dans les années à venir.

Les ESEROs

L'ESA, dans un souci d'informer et dans un effort d'inspirer la jeunesse sur la science et la technologie, a encouragé la mise en place de bureaux nationaux de ressources pour l'éducation à l'espace: les ESEROs ou European Space Education Resource Offices. On en trouve dans huit de ses Etats membres: la Belgique, la Norvège, la Suède, le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas, l'Irlande et le Royaume-Uni. Un financement complémentaire est assuré par les gouvernements nationaux et/ou par les organisations de recherche scientifique. En Belgique, l'ESERO, qui se trouve au Planétarium de Bruxelles, est le fruit d'une collaboration avec Belspo, le Service fédéral de la Politique scientifique.  

En encourageant les activités nationales "sur mesure" pour les cursus et les besoins de chaque Etat membre de l'ESA, les ESEROs jouent un rôle important dans le soutien à l'éducation aux sciences. On se sert du spatial comme d'un contexte pour stimuler l'intérêt des jeunes pour la Science, la Technologie, l'Engineering et la Mathématique (STEM).

En ayant recours aux thèmes des programmes dans l'espace et en familiarisant les étudiants aux missions spatiales et aux applications qui en découlent, les ESEROs veulent encourager la prochaine génération à entreprendre des carrières liées aux activités STEM, notamment dans le domaine spatial.

LE MESSAGE DE L'ASTRONAUTE FRANK DE WINNE AUX PARTICIPANTS SE LA REMISE DU LABEL "SCIENCES A L'ECOLE", LE 15 MAI A HAN-SUR-LESSE
Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.