Le déploiement de la deuxième antenne de MARSIS est reporté

MARSIS à la recherche des eaux souterraines
9 mai 2005

Le déploiement de la deuxième antenne de l’instrument scientifique MARSIS, le radar-altimètre de Mars Express pour le sondage souterrain, a été reporté le temps que soit conduite une enquête sur une anomalie constatée durant le déploiement de la première antenne.

L’anomalie a été détectée le 7 mai, à la fin des opérations de déploiement de la première antenne, qui avaient débuté le mercredi 4 mai. Le problème au niveau de l'antenne a été confirmé par les ingénieurs chargés du suivi de la sonde à l’ESOC, le centre des opérations de l’ESA à Darmstadt, en Allemagne, le 7 mai. Immédiatement, la suite des opérations a été interrompue dans l’attente d’une évaluation complète de la situation.

La décision de reporter le déploiement de l’antenne n°2, tant que la situation et ses implications n’ont pas été clarifiées, a été prise le 8 mai.

Les contrôleurs de la mission ont pu déterminer que 12 des 13 segments de l’antenne n°1 se sont correctement verrouillés en position. Toutefois, l’un des segments finaux, probablement le n°10, a été déployé, mais son verrouillage en position n’est pas confirmé.

Il a donc été considéré que le déploiement de la deuxième antenne devrait être retardé afin de définir quelles pourraient être les implications de l’anomalie de la première antenne sur les conditions de déploiement de la deuxième.

Cette décision est conforme au plan initial qui prévoyait un éventuel report au cas où la moindre anomalie devait être détectée durant le déploiement de la première antenne.

Les responsables de la mission vont désormais prendre tout le temps nécessaire pour définir l’état exact de l'antenne. Ils pourraient prochainement confirmer que tous les segments de l'antenne n°1 sont verrouillés ou définir comment le déploiement de la première antenne pourrait affecter celui de la deuxième.

Tous les efforts seront faits pour garantir la sécurité de l’ensemble de l’orbiteur Mars Express et pour minimiser l’impact des opérations sur les activités scientifiques qui se poursuivent à bord de la sonde.

L’instrument MARSIS est destiné à dresser la carte des structures souterraines de Mars jusqu’à une profondeur de quelques kilomètres. Les antennes de 40 m de long de l’instrument serviront à émettre des ondes radio de basses fréquences vers la planète. Ces ondes seront réfléchies par les différentes surfaces ou couches de terrain qu’elles rencontreront.

MARSIS est l’un des sept instruments scientifiques embarqués à bord de Mars Express, l’une des missions vers la Planète Rouge ayant connu le plus grand succès. Mars Express a été lancé le 2 juin 2003 et s’est placée en orbite autour de Mars le 25 décembre 2003.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.