Les Belges à l’heure Spoutnik

Dans ce hors-série, le passé et le devenir de l’odyssée spatiale.
4 octobre 2007

Le 5 octobre 1957, le monde s’est réveillé en apprenant que la Lune avait un petit frère. Durant la nuit, l’Union Soviétique (URSS) avait lancé un « bébé-lune », alias Spoutnik. Il allait être le premier d’une descendance nombreuse : en un demi-siècle, on a procédé à quelque 4.500 lancements réussis pour un total de 5.958 satellites, vaisseaux et sondes spatiales!

Les héritiers du Spoutnik servent à des missions gouvernementales, des observations scientifiques, à des applications commerciales (télécommunications, télévision, télédétection, navigation…). Comme aime le répéter Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA, « l'espace, grâce aux satellites, est devenu un instrument d'égalité. C'est le seul instrument qui permet d'avoir un accès égalitaire à l'information. »

L’Université de Liège voit dans l’astronautique une vision de l’avenir.

La Belgique a joué et continue d’avoir un rôle primordial dans l’exploration de l’espace. D’abord en s’impliquant dans l’Année Géophysique Internationale 1957-1958 avec les professeurs Marcel Nicolet (1912-1996), qui en fut le secrétaire général, et Pol(ydore) Swings (1906-1983), astrophysicien à l’Université de Liège. Puis en se montrant très active dans la mise sur pied d’organisations européennes de science et technologie spatiales. Elle a une participation de 5 % aux programmes de l’ESA. Sur son territoire, outre des acteurs industriels qui font preuve de beaucoup de dynamisme dans des niches technologiques (optique, électronique et structures des satellites, intelligence des systèmes spatiaux, pilotage des lanceurs, télécommunications à haut débit, récepteurs de navigation, traitement et gestion des données…), l’ESA a fait naître deux grandes infrastructures : la station de Redu (Province de Luxembourg) pour les opérations sur orbite et le Centre Spatial de Liège (CSL) pour les essais sous vide.

Expositions, conférences, portes ouvertes

Portes ouvertes dans l’univers du CSL
Portes ouvertes dans l’univers du CSL

Durant ce mois d’octobre, plusieurs manifestations sont organisées en Belgique pour sensibiliser le grand public, spécialement les jeunes, à l’odyssée de l’espace. L’hebdomadaire Le Vif-L’Express a publié un hors-série sur 50 ans d’aventure spatiale (68 pages, abondamment illustrées). Rédigé en grande partie par le chroniqueur spatial belge Benny Audenaert, il constitue un outil éducatif et un document de référence sur les acquis et les retombées des recherches et techniques spatiales. Il fait le point sur les défis à venir et sur la place des Belges dans la captivante odyssée (avec les interviews des astronautes Dirk Frimout et Frank De Winne). Il y est question de la vie extra-terrestre, du danger des astéroïdes et déchets spatiaux, de l’influence des arts et de la science-fiction…

Par ailleurs, le 50ème anniversaire de Spoutnik coïncide avec le lancement à l’Université de Liège de deux maîtrises à orientation spatiale, ainsi que d’un site web baptisé Reflexions pour la vulgarisation de son savoir et de sa recherche. Le 1er numéro de ce site est consacré à l’histoire du Spoutnik et à l’importance de l’astronautique en région liégeoise. L’Euro Space Center, le seul en Europe à organiser des camps de l’espace, participe aussi à l’événement Spoutnik pour promouvoir l’Europe dans l’espace.

Parmi les événements prévus durant ce mois d’octobre :

Relique des débuts épiques de l’Europe spatiale : la fusée Europa, vedette de l’Euro Space Center

- Le 4 octobre, le Planétarium de Bruxelles inaugure une exposition « Spoutnik, le début de l’ère spatiale », réalisée avec la collaboration de l’agence russe d’informations Novosti, et propose un spectacle « full-dome ». Le soir, la chaîne RTL-TVi consacre son émission « Tout s’explique » à l’exploit et à l’impact du premier Spoutnik.

- Le 5 octobre, l’Université de Liège et la Société Astronomique de Liège (SAL) organisent une soirée de conférences sur Spoutnik et le spatial liégeois.

- Le 6 octobre, la SAL accueille le public à l’Observatoire de Cointe pour présenter les dernières découvertes en astronomie. Plusieurs associations d’astronomes ont lancé des initiatives spécifiques.

L’Euro space Center organise des stages sur d’astronomie et d’astronautique à la portée des jeunes .

- Le 6 et 7 octobre, entre 10 et 18 heures, le Pôle Espace qui réunit l’Observatoire royal de Belgique (ORB), l’Institut Royal Météorologique (IRM) et l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) tient des « portes ouvertes » sur le thème « Le Soleil et son interaction avec la Terre dans le cadre de l’Année Héliosphérique Internationale » (celle-ci coïncide avec les 50 ans de l’Année Géophysique Internationale). C’est l’occasion pour le public de découvrir et de se faire expliquer les instruments dont les chercheurs disposent pour surveiller notre environnement et comprendre son évolution.

- Le 19 octobre, à 15 heures, à l’Euro Space Center de Transinne-Libin (près du village de Redu), vernissage de l’exposition « Spoutnik, le début de l’ère spatiale » en présence de Jean-Jacques Dordain, le Directeur général de l’ESA, et de Vladimir Chizlov, Haut Représentant de la Russie auprès de l’Union Européenne. Cette exposition, mise sur pied avec l’agence russe d’informations Novosti, durera jusqu’en mars.

- Les 20 et 21 octobre, de 14 à 18 h 30, le Centre Spatial de Liège ouvre ses portes au public pour faire comprendre l’importance des simulateurs d’ambiance spatiale et le potentiel technologique des missions dans l’espace.

- Du 23 octobre au 10 février 2008, le Centre Belge de la Bande Dessinée (CBBD) à Bruxelles, avec le soutien de l’Euro Space Society, accueille une exposition de dessins et maquettes sur le monde de l’espace et l’astronautique.

- La Région Wallonne et la Communauté française de Belgique prépare à l'attention des écoles secondaires un concours sur l'impact du spatial dans la vie quotidienne.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.