Mission accomplie : la simulation de mission martienne de 105 jours en cours à Moscou est terminée

The crew of six has completed their 105-day Mars mission simulation inside the isolation facility in Moscow
17 juillet 2009

L’équipage composé de six personnes a achevé aujourd’hui sa simulation de mission martienne et quitté le caisson d’isolement spécial, installé à Moscou, 105 jours après y être entré. Cette mission s’inscrit dans le cadre du programme Mars500 qui doit permettre de mieux appréhender les aspects psychologiques et médicaux des vols spatiaux de longue durée.

Parmi les six membres d'équipage figuraient deux participants sélectionnés par l’ESA : Oliver Knickel, Cyrille Fournier, pilote de ligne français, et Oliver Knickel, mécanicien de l’armée allemande. Les quatre autres membres de l’équipage étaient russes. Il s’agit des cosmonautes Sergueï Ryazansky (le commandant) et Oleg Artemyez, du médecin Alekseï Baranov et d’Alekseï Chpakov, physiologiste du sport.

« Nous avons rempli notre mission avec succès », a commenté Oliver Knickel, participant sélectionné par l’ESA pour Mars500, « C’est un véritable exploit dont je ne suis pas peu fier. J’espère que les données scientifiques que nous avons fournies au cours des derniers mois serviront à rendre possible une mission vers Mars. »

À l’intérieur du centre d’isolement de l’Institut russe des problèmes biomédicaux (IBMP), les participants ont été soumis à toute une série de simulations comme s’ils étaient réellement partis pour la Planète rouge : lancement, voyage aller, arrivée et atterrissage sur Mars, redécollage et voyage de retour.

Pour la science

Ils se sont également pliés à des expériences scientifiques visant à évaluer les effets de l’isolement sur divers paramètres psychologiques et physiologiques.

L’équipage a ainsi cultivé une partie de son alimentation, notamment de la salade, des radis et des choux, pour compléter les repas tout prêts qui font le quotidien des astronautes. Ils ont passé leur temps libre à lire, regarder des films, jouer de la musique et à des jeux de société.

Cyrille Fournier, l'un des participants de Mars500 choisis par l’ESA, a constaté : « L’esprit d’équipe a été exceptionnel pendant l’ensemble de ces 105 jours. Vivre aussi longtemps dans un environnement confiné ne peut fonctionner que si les membres d'équipage s'entendent vraiment les uns avec les autres. L’équipage est le facteur clé de la réussite d’une mission et je m’en suis vraiment rendu compte pendant ces 105 jours. »

520 jours

Simonetta Di Pippo, Directrice des vols habités de l’ESA, était présente à l’ouverture de l’écoutille et a accueilli l’équipage à sa sortie du module. « L’équipage a extrêmement bien travaillé », a estimé Mme Di Pippo. « Je tiens tout particulièrement à féliciter Oliver et Cyrille. Je suis fière de leur contribution personnelle et professionnelle qui a fait de cette simulation de 105 jours une telle réussite. J’ai hâte que nous en soyons à la simulation complète qui aura lieu l'année prochaine et, ce, pendant 520 jours. Ces études, à l’instar des nombreuses autres activités que nous effectuons sur Terre dans des laboratoires d’exploration spatiale analogues, aideront l’Europe à avancer dans le domaine de l’exploration humaine, en exploitant l’ISS pour aller sur la Lune et en revenir et, un jour, pour nous aventurer bien au-delà. »

Début 2010, un autre équipage de six membres s’enfermera dans le même caisson pour simuler une mission vers Mars complète de 520 jours. Les deux études font partie du programme Mars500 conduit par l’ESA et son partenaire russe IBMP.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.