Observer la Terre en temps quasi réel

5 décembre 2006

ESA PR 43-2006. N’avez-vous jamais rêvé de pouvoir suivre en direct depuis l’espace des phénomènes naturels tels que les incendies, les inondations et les éruptions volcaniques, ou même simplement d’observer notre planète ? L’Agence spatiale européenne a créé un site internet, MIRAVI, qui donne accès aux toutes dernières images envoyées par Envisat, le plus grand satellite au monde d’observation de la Terre.

MIRAVI (acronyme de MERIS Images RApid VIsualisation) suit le parcours d’Envisat tout autour de la Terre, génère des images à partir des données brutes collectées par MERIS, l’instrument optique d’Envisat, et les met en ligne en moins de deux heures. MIRAVI est gratuit et ne nécessite aucune inscription.

Forest fires in Siberia
Sibérie

« L’ESA a conçu MIRAVI pour que le grand public puisse recevoir des images quotidiennes de la Terre. Les scientifiques bénéficient bien entendu déjà de ces données, mais nous avons pensé qu’elles pourraient intéresser tout un chacun. Voir les toutes dernières images de notre planète permet d’admirer les splendeurs de la Terre et de mieux connaître l’environnement, » déclare Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre à l’ESA.

Pour bénéficier de ce service, il suffit de se connecter sur le site MIRAVI - http://www.esa.int/miravi - On peut parcourir les toutes dernières images en cliquant sur les aperçus figurant sur la gauche, ou afficher un lieu bien défini en sélectionnant une zone sur la carte du monde ou en entrant ses coordonnées géographiques. MIRAVI propose également des images archivées depuis mai 2006 consultables par date.

Plankton bloom off the coast of Norway
Norvège

Même si ces images sont fascinantes et donnent vraiment aux utilisateurs la sensation unique d’être à bord du satellite, elles ne sont pas destinées à un usage scientifique. Les spécialistes utilisent pour leur part des produits de MERIS qui exploitent les 15 bandes spectrales de l’instrument et sont générés par des algorithmes complexes. Les images de MIRAVI ne font appel qu’à quelques bandes spectrales, travaillées de façon à correspondre à ce que l’on verrait à l’œil nu.

« La mission Envisat est une grande réussite de l’Europe, qui est devenue l’un des principaux fournisseurs d’informations sur la Terre et son environnement, et notamment sur les facteurs du changement climatique. Depuis son lancement en 2002, Envisat observe en continu les terres émergées, l’atmosphère, les océans et les calottes glaciaires grâce à ses dix instruments de haute technologie » explique Henri Laur, responsable de la mission Envisat à l’ESA.

Madagascar
Madagascar

Envisat a été placé en orbite polaire à une altitude de 800 km, qui permet à MERIS d’observer l’intégralité de la planète en trois jours. MERIS mesure le rayonnement solaire réfléchi par la surface de la Terre, ce qui rend la présence du Soleil nécessaire pour qu’il puisse produire une image. Comme le Soleil est bas en hiver dans les zones septentrionales, les images de la Scandinavie, par exemple, ne sont pas disponibles à cette époque, sauf les images d’archives. Cette situation s’inversera à partir de mars, où des images de cette région seront obtenues quotidiennement. En revanche, l’Antarctique sera visible au cours des deux prochains mois.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
ESA, Bureau des Relations avec les Médias
Tel : +33(0)1.53.69.7155
Fax : +33(0)1.53.69.7690

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.