Plus de sécurité pour les Jeux olympiques grâce à la navigation par satellite

New 2004 Olympic stadium, Athens
Nouveau Stade olympique Jeux 2004 à Athènes
30 juillet 2004

Un progrès décisif dans la sécurité des Jeux Olympiques a été réalisé grâce aux technologies mises au point par l’Agence spatiale européenne.

Des essais récents à Athènes et dans ses environs de systèmes qui utilisent le ‘Service européen de navigation satellitaire par recouvrement géostationnaire’ (EGNOS, European Geostationary Navigation Overlay Service) ont montré que ce service peut permettre d’améliorer la sécurité lors de ce genre de très grandes manifestations.

Plusieurs simulations ont permis de tester EGNOS dans différentes situations types propres aux Jeux Olympiques prochains. EGNOS, pour l’Europe, c’est le premier pas vers la navigation par satellite avant que Galiléo n’arrive. Le projet, baptisé ‘Instant Olympique’ a été lancé et financé par le 5ème Programme-Cadre de l’Union européenne, et coordonné, pour les aspects techniques, par l’Entreprise conjointe Galiléo

Ce projet, réalisé avec plusieurs PME, dont la société italienne ‘Next’ et l’entreprise grecque ‘Algosystems’, est un service d’infomobilité pour des applications de sécurité d’urgence à partir de terminaux intégrés de navigation globale. L’objectif est de répondre aux besoins de cas d’école comme celui des Jeux de 2004 en Grèce.

Guard on duty near Olympic stadium with special handheld device
Vigile en service à proximité du Stade olympique muni du dispositif de poche spécial

La première expérience, qui se déroule à Athènes, porte sur le fonctionnement d’une société de sécurité. Les vigiles de garde sont équipés d’un ordinateur de poche (PDA) qui leur permet, si besoin, d’envoyer des alarmes au siège de leur société. Là, il est possible de prendre immédiatement des décisions pour déclencher les mesures appropriées. Connaissant la position exacte du personnel en service, et avec la possibilité de recevoir des informations en temps réel sur l’évolution de la situation, avec image et son, le responsable de la salle de contrôle peut moduler les solutions à trouver en fonction des besoins.

Par exemple, le fait de connaître la position de toutes les voitures de patrouille spécialement équipées permet de choisir le véhicule le plus proche des lieux pour porter l’assistance requise, ce qui réduit les délais d’intervention.

Boat used for demonstration offshore of Athens
Bateau participant à une démonstration du système au large d’Athènes

Une autre application testée en Grèce, c’est la surveillance des flottes de bateaux de plaisance. Les bateaux qui naviguent au large de la péninsule d’Athènes sont équipés d’ordinateurs de poche étanches. Ces dispositifs donnent leur position exacte et permettent de transmettre des données.

En cas de problème, le capitaine peut alerter le propriétaire du bateau qui, depuis le siège de son entreprise, comprend alors clairement ce qui se passe à partir des images que les marins à bord lui envoient. D’éventuelles avaries sur le bateau pourraient être identifiées grâce aux images. De plus, toute perte de cap par gros temps ou pour cause de défaillance des instruments est ainsi beaucoup moins préoccupante ; le propriétaire du bateau dispose d’une carte qui donne la position de tous ses bateaux.

Waterproof handheld device giving position and data transfer
Ordinateur de poche étanche de positionnement et de transfert de données

EGNOS permet une réponse plus efficace aux appels au secours dans divers cas de figure. Dans le cas particulier des Jeux Olympiques, EGNOS va offrir de nouveaux services aux usagers et améliorer la sécurité de la vie quotidienne.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.