Tout savoir sur les prévisions météorologiques et le changement climatique: presse invitée à un séminaire sur Meteosat à Cannes

Tests met SERVIRI in Luik
SEVIRI au Centre Spatial de Liege
25 juin 2002

Près de 25 ans après le premier satellite Meteosat, le premier des satellites météorologiques de seconde génération, MSG-1, sera lancé en août prochain. Grâce aux nouveaux instruments sophistiqués placés à son bord, MSG-1 va transformer nos méthodes d'observations météorologiques.

MSG-1 a été développé par l'Agence spatiale européenne (ESA) pour EUMETSAT et construit par Alcatel Space Industries à Cannes. Pour les aider à comprendre les spécificités de ce satellite et les techniques de pointe utilisées à son bord, l'ESA offre aux médias la possibilité d'assister à un séminaire qui leur permettra d'approfondir leurs connaissances de la météorologie en général et des méthodes de prévision.

Lors de ce séminaire qui aura lieu à Cannes (France) le 3 juillet, les participants pourront voir le nouveau satellite dans la salle blanche où il est entreposé et écouter des exposés sur la météorologie, les techniques de prévision et les recherches sur le climat qui leur seront présentés par des scientifiques, des ingénieurs et des spécialistes mission.

Ils pourront ainsi recueillir quantité d'informations de base sur les phénomènes météorologiques et climatiques. Il leur sera également possible de filmer ainsi que d'interroger des experts de l'ESA et d'Alcatel Space.

Les représentants des médias souhaitant participer à ce séminaire sont invités à remplir le formulaire d'accréditation ci-joint et à le retourner par fax à Jocelyne Landeau-Constantin, ESA/ESOC, Fax : +49-6151-902961.

La participation belge au Meteosat Second Generation

Installatie van GERB op MSG 1
Installation sur le premier satellite MSG de l’instrument GERB (Geostationary Earth Radiation Budget)

L'industrie belge à été impliquée dans la réalisation de la plate-forme Meteosat et du nouvel instrument GERB (Geostationary Earth Radiation Budget). Alcatel ETCA (Charleroi) a fourni le sous-système de conditionnement d’énergie du satellite. Spacebel et Trasys Space ont développé des logiciels pour la mission MSG. Dans les cuves de simulation spatiale du CSL (Centre Spatial de Liège), l'instrument principal SEVIRI a été testé et calibré pour Astrium.

MSG-1 est équipé du premier petit radiomètre GERB qui doit établir le bilan entre le rayonnement reçu du Soleil et le rayonnement émis par le globe terrestre. Le Professeur Dominique Crommelynck, aujourd’hui retraité, est l'un des ' pères' de cette expérience européenne, alors qu'il était chercheur à l'Institut Royal Météorologique de Belgique. "Cet instrument doit faire disparaître un chaînon manquant dans nos observations", explique le Dr. Crommelynck. "GERB va mesurer de façon synoptique, avec des conditions toujours identiques, sous un même angle, le bilan radiatif de tout un hémisphère. Ce senseur radiométrique, le premier depuis l'orbite géostationnaire, effectuera des observations tous les quarts d’heure. L'Europe prend les devants pour fournir à la communauté des scientifiques une donnée indispensable à la compréhension du climat". La partie optique (télescope) de GERB a été réalisée en Belgique par AMOS (Liège) avec la collaboration d'OIP Sensor Systems (Oudenaarde).

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Jocelyne Landeau-Constantin
Chef du Bureau Communications ESA/ESOC
Tel : +49(0)6151.90.26.96
Fax: +49(0)6151.90.29.61

ou

ESA - Service des relations avec les médias
Tél. : +33(0)1.53.69.71.55
Fax. : +33(0)1.53.69.76.90

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.