« Une heure pour la Terre » avec André Kuipers sur orbite

L'Europe vue par André Kuipers à bord de l'ISS
23 mars 2012

Pour la première fois, l’action Earth Hour (Une heure pour la Terre) va être étendue à l’International Space Station (ISS), où se trouve André Kuipers, astronaute de l’ESA et ambassadeur du WWF (World Wildlife Fund) depuis décembre dernier.

Ce médecin néerlandais aura un œil sur notre planète, alors que les lumières s’éteindront le 31 mars. Il prendra des photos et commentera en direct le déroulement de l’expérience de dimension globale.

Depuis sa mise en oeuvre dès 2007 par la cité australienne de Sydney, Earth Hour est devenue l’action volontaire la plus significative au monde qui vise à sensibiliser le grand public au changement du climat et à la nécessité de développement durable.

En 2011, 5251 villes y ont pris part, ce qui représentait 1,8 milliards de personnes dans 135 pays sur les sept continents.

Cette année, Earth Hour aura lieu le samedi 31 mars de 20 h 30 à 21 h 30 à l’heure locale des participants. Son déroulement sera observé depuis l’espace par André Kuipers à bord de l’ISS autour de la Terre.

La Terre : la plus belle planète dans l’Univers

« Il n’y a pas meilleur moyen que Earth Hour pour attirer l’attention du plus grand nombre sur le délicat futur de la plus belle planète dans l’Univers, » note André.

« Contribuer à la compréhension de notre planète, c’est ce que l’ESA fait chaque jour. En participant à Earth Hour, un large public peut se joindre à nous dans cette mission. »

Chacun est invité à être partie prenante de Earth Hour en éteignant les lumières dans un geste symbolique. Un geste qui doit rappeler à nous tous qu’il est impératif de prendre soin des ressources limitées de notre planète

Earth Hour 2012 official video

Ambassadeur sur orbite du WWF

André observe la Terre depuis la Cupola

Au cours de sa mission PromISSe qui dure six mois, André a un rôle d’ambassadeur pour l’Earth Hour du WWF. Il tirera parti de son point de vue unique dans l’espace pour attirer l’attention sur la nécessité de réduire l’empreinte de plus en plus envahissante de l’humanité sur la Terre, son vaisseau spatial.

André va, pendant sa mission, filmer et photographier des régions, aux environnements spécifiques, où le WWF réalise des projets. Comme celle du fleuve Zambèze, la forêt de Bornéo et le Pôle Nord.

Cette coopération est par ailleurs l’occasion de mettre en évidence le rôle que l’ESA joue depuis longtemps avec la fourniture régulière de données essentielles sur l’environnement terrestre, et ce, dans l’intérêt des chercheurs et à l’attention des décideurs politiques dans le monde.

L’œil de l’ESA sur la planète Terre

Sand and dust from the Sahara Desert
Un nuage de sable et de poussière venu du Sahara et vu par Envisat

Les programmes de l’Agence, qui concernent les sciences du système solaire, de l’environnement terrestre, ainsi que la surveillance du climat, contribuent tous à la connaissance des facteurs qui affectent l’avenir de notre vaisseau spatial.

Des températures qui augmentent, un niveau de mer qui s’élève, les calottes polaires qui fondent, les zones de forêts et de végétations qui rétrécissent : autant d’événements qui sont l’objet d’une attention soutenue avec les programmes de l’ESA sur le changement climatique et pour la surveillance du milieu terrestre.

Tous ces événements s’expliquent par la demande croissante d’énergie de la part de l’humanité. L’objectif est que les données des observations de la Terre améliorent la gestion des ressources renouvelables et mettent en oeuvre des pratiques en faveur de l’environnement. Par exemple, en facilitant la recherche de la meilleure implantation pour les centrales solaires et éoliennes.

Le défi d’Earth Hour 2012

Earth Hour, cette année, a mis sur pied une campagne socio-médiatique intitulée « Je veux si vous voulez ». Il s’agit de stimuler les populations partout dans le monde à adopter les réflexes dont on a besoin de façon urgente pour garantir le développement durable.

Ainsi Nathi Mzilenzi, jeune garçon de l’enseignement secondaire au Swaziland, a organisé en 2010, alors qu’il avait 15 ans, Earth Hour dans sa ville de Shimunye qui compte 5633 habitants. Cette année, dans le cadre du challenge « Je veux si vous voulez », il va impliquer dans la sauvegarde de grands parcs du Swaziland la Thembelisha Preparatory School: aux étudiants qui nettoieront trois fois par année le trajet principal, des visites éducatives dans les parcs seront proposées.

De votre côté, vous pouvez accepter ou proposer vos propres challenges pour Earth Hour sur youtube.com/earthhour. Soyez régulièrement informés sur les événements Earth Hour en allant sur facebook.com/earthhour et twitter.com/earthhour.

Soyez aux côtés de l’astronaute André Kuipers

Pour avoir des mises à jour régulières de ce que André Kuipers réalise sur orbite avec ses reportages dans le cadre Earth Hour on 31 March, suivez @Astro_Andre sur Twitter ou via cet accès :
André's logboek (English and Dutch)
PromISSe mission blog (English)

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.