A l'approche du lancement de la mission SMOS

6 octobre 2009

La mission ESA SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity) a été conçue pour observer l'humidité du sol et la salinité des océans, deux variables clés du suivi du climat. Programmée au lancement autour du 2 novembre prochain depuis Plesetsk en Russie, la mission devrait récolter de précieuses informations pour nous aider à répondre aux défis environnementaux.

L’acquisition de données sur l’humidité du sol et la salinité des océans devient urgente pour mieux interpéter les changements climatiques. La mission aidera à comprendre comment les changements climatiques peuvent affecter les modèles d'évaporation sur la terre et les océans. Les données de SMOS pourraient également améliorer des modèles météorologiques et climatiques et permettront des applications pratiques dans des secteurs tels que l’agriculture et la gestion des ressources en eau.

Première cartographie de l'eau sur la Terre

SMOS effectuera la première cartographie de l'humidité des sols et de la salinité des océans à l’échelle planétaire. Pendant au moins trois ans, SMOS permettra d’identifier et de suivre les courants marins qui jouent un rôle primordial dans les changements climatiques et d’évaluer le rôle des océans dans le cycle du carbone.

Il s'agit de la deuxième mission d’exploration de la Terre développée dans le cadre du programme ESA « Planète Vivante ». Grâce à celle-ci, les prédictions météorologiques et l'anticipation des catastrophes naturelles pouront être améliorées. SMOS aura pour second objectif de contribuer aux études de la cryosphère en fournissant des observations sur les régions de neige et de glace.

Un tout nouveau type d’instrument embarqué

Terre désertique

Conçu et construit par un consortium européen de l’industrie et de la science, SMOS démontre l'excellence de l'Europe dans l'ingénierie et la science. La mission SMOS inaugurera une nouvelle technique de mesure en adoptant une approche complètement différente dans le domaine de l'observation de la Terre depuis l'espace. Un nouvel instrument capable d'observer tant l’humidité du sol que la salinité océanique sera utilisé. Il s’agit du tout premier «radiomètre 2-D interférométrique» embarqué en orbite polaire. Le radiomètre capturera les images de micro-ondes de radiation émises autour de la fréquence 1.4 GHz (L-bande).

Des données pour mieux comprendre et gérer notre planète

Océan tropical salé

Bien que le sol ne contienne seulement qu’une fraction des réserves d’eau présentes sur Terre, l’humidité qu’il contient joue un rôle important dans le cycle de l'eau à l’échelle planétaire. Cependant, les mesures in situ de l’humidité du sol sont trop clairsemées.

C’est aussi le cas pour les données sur la salinité océanique. Il y a peu de données de mesure historiques. D’autre part, seulement une petite fraction des océans est actuellement échantillonnée de manière régulière. La salinité et la température déterminent la densité de l’eau de mer qui est elle-même un facteur important de la circulation des courants dans nos océans. La circulation océanique joue un rôle crucial dans la modération du climat en transportant par exemple de la chaleur de l'Équateur vers les pôles. La salinité océanique est donc une des variables clés pour le contrôle et la modélisation de la circulation des océans.

SMOS sera exploité pendant une durée minimum de 3 ans par le centre de contrôle du CNES à Toulouse. Les données seront récoltées par le Centre européen d'astronomie spatiale à Villafranca, Espagne (ESA-ESAC/CDTI). Les équipes d'opérations entrent actuellement dans la dernière phase des préparatifs et participent à la répétition générale finale pour la phase de lancement et de début de fonctionnement en orbite.


Manifestation presse le 15 octobre au CNES

Dans le cadre des rencontres "Parlons espace", le CNES et l'ESA invitent la presse le jeudi 15 octobre 2009 à 10H00 autour du thème "Mission européenne SMOS : de nouveaux outils pour mieux appréhender notre climat et ses dérèglements".

Les présentations ont lieu en salle 5 et 6 au siège du CNES, 2 place Maurice Quentin - Paris 1er.

Avec la participation de :

Pascale ULTRE-GUERARD, Responsable des programmes observation de la Terre au CNES,
Hubert BARRE, Responsable mission systèmes SMOS à l'ESA (Centre de technologie spatiale ESA/ESTEC),
Yann KERR, Responsable scientifique de la mission SMOS au CESBIO,
Selma CHERCHALI, Responsable environnement continental et hydrologie
Pierre-Yves Le TRAON, Responsable de programme à l'Ifremer
Philippe BOUGEAULT, Directeur de la Recherche Météo-France

Inscriptions par mail : cnes-presse@cnes.fr

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.