Aider à faire de Dream Chaser une réalité

10 janvier 2014

L’ESA et la firme américaine Sierra Nevada Corporation (SNC) ont signé une entente pour identifier des zones de collaboration avec l’industrie européenne pour développer des matériels et des concepts de mission pour le système de transport orbital Dream Chaser. 

Dream Chaser fait partie du programme d’équipages privés de la NASA (Commercial Crew Program) qui vise à transporter des équipages de la Terre à la Station spatiale internationale, et inversement, d’ici 2017. Dream Chaser est le seul véhicule à corps portant proposé dans le programme et vise à développer un successeur économique à la Navette spatiale. Il transportera des astronautes et une cargaison essentielle en orbite basse terrestre, et se posera sur une piste, comme un avion. Le véhicule pourra également servir comme plate-forme pour démontrer des technologies, pour construire et effectuer des réparations dans l’espace, ainsi que de plate-forme pour des missions scientifiques avec ou sans équipage.

Test du mécanisme international d’accostage et d’amarrage

L’ESA travaillera en coopération avec Sierra Nevada Corporation pour identifier au niveau européen les éléments matériels, logiciels et les zones d’expertise qui peuvent être utilisés pour développer les fonctionnalités du véhicule orbital de transport d’équipage Dream Chaser. L’ESA et SNC vont également étudier la possibilité de créer un consortium industriel comprenant des partenaires européens pour utiliser Dream Chaser dans le cadre de missions européennes.

L’une des zones d’expertise majeure à explorer est le mécanisme international d’accostage et d’amarrage de l’ESA (International Berthing Docking Mechanism), un système d’amarrage avancé conçu pour être utilisé sur la Station spatiale et capable de capturer un véhicule et de l’amarrer de manière hermétique à la Station. Les étapes principales de construction de ce système se font en Belgique, en Italie et en Suisse. La possibilité d’ajouter un certain nombre d’autres procédés et technologies actuellement utilisés ou en cours de développement sera également évaluée, tels que l’expertise de l’ESA dans les facteurs humains, les simulateurs et l’affichage dans le poste de pilotage, et d’autres offres clés européennes qui intéressent SNC.

Cet arrangement permettra à l’ESA de démontrer son matériel et ses technologies dans l’espace à bord d’un véhicule habité. En échange, SNC verra ses coûts de développement  et ses délais de production potentiellement réduits, et profitera de la vaste expérience de l’ESA et de ses partenaires industriels. 

A la fin de la période initiale d’évaluation et de planification, qui se poursuivra tout au long de l’année 2014, les organisations s’attendent à poursuivre leur relation dans le cadre d’un accord à long terme jusqu’aux opérations de vol. Les deux entités envisagent des dispositions supplémentaires permettant l’utilisation potentielle de Dream Chaser pour des missions européennes dans le cadre d’un partenariat.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.