Cartographier la Galaxie et surveiller notre pré carré

Le vaisseau spatial Gaia sur fond noir
5 juillet 2004

L'un des projets actuels les plus ambitieux de l’ESA est d‘établir la carte la plus précise possible d’un milliard d’étoiles de notre galaxie.

Gaia, un vaisseau spatial qui va emporter deux des caméras les plus sensibles jamais construites, doit être lancé en 2010.

Il faudra cinq ans pour détecter une si gigantesque quantité d’objets, dont certains sont incroyablement peu lumineux, et encore trois ans de plus pour les intégrer dans un énorme modèle informatique en trois dimensions qui donnera non seulement leurs coordonnées actuelles mais aussi la direction de leur déplacement, leur couleur et même leur composition.

En bref, Gaia va offrir une vision complètement nouvelle de notre galaxie et de tout ce qu’elle contient. Gaia va fournir la carte de référence et un catalogue d’étoiles qui pourront servir par la suite à toutes les autres missions spatiales.

Un autre aspect passionnant de cette mission hors du commun, c’est qu’elle pourrait bien découvrir des objets dont nous ne connaissions même pas encore l’existence – jusqu’à ce que Gaia ne pointe ses caméras haute sensibilité sur eux. Outre des étoiles, il se peut que nous découvrions des objets qui sont très peu lumineux ou situés dans des zones du ciel que nous n’avons pas encore pu observer en détail.

Gaia will probe the asteroid blind spot
Gaia va sonder la ‘zone aveugle’ des astéroïdes

Une zone du ciel particulièrement intéressante que Gaia va observer, c’est la ‘zone aveugle’ qui se trouve entre le Soleil et l’orbite de la Terre.

Depuis la Terre, nous ne pouvons voir cette partie du ciel que de jour (et encore uniquement par temps clair sans nuages), mais il est très difficile de repérer de petits objets comme les astéroïdes parce que la lumière du soleil les rend quasiment invisibles.

Ces astéroïdes se rapprochent parfois tellement de la Terre qu’on s’en inquiète, mais nous ne sommes capables de détecter leur présence que lorsqu’ils se sont suffisamment éloignés du Soleil pour qu’on puisse les voir au télescope. Un groupe d’astéroïdes particulièrement important, qu’on appelle Aten, va et vient constamment entre le soleil et l’orbite de la Terre.

Nous ne savons pas grand-chose de ces familles d’astéroïdes qui suivent la même orbite. Ces astéroïdes croisent l’orbite de la terre à intervalles réguliers, ce qui les rend, au moins potentiellement, dangereux même si la plupart d’entre eux ne menacent pas vraiment notre planète. Pourtant, nous avons besoin de comprendre pourquoi ils sont là, d’où ils viennent et ce dont ils sont faits.

Grâce à sa vision en survol et son niveau de précision jamais atteint, Gaia est la solution idéale pour surveiller les Atens, et autres familles d’astéroïdes qui s’approchent de nous.

Mais les astéroïdes et les objets du système solaire ne vont être qu’une petite partie des objets que Gaia va étudier. Leur détection est un produit dérivé de l’objectif essentiel de Gaia, mesurer avec précision la position, le mouvement et la composition de plusieurs millions d’étoiles de notre Galaxie. Forts de ces informations, nous allons parvenir à nouvelle compréhension du cycle de vie de notre Galaxie et de son devenir.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.