Herschel observé depuis le sol

Dernières images d'une icône

3 juillet 2013

Ce minuscule point sur un fond de trainées d’étoiles est l’une des dernières images que  ceux qui l’observaient depuis le sol garderont d’Herschel, l’iconique observatoire spatial de l’ESA.

Après avoir pris pendant plus de trois ans de stupéfiantes images de l’Univers dans l’infrarouge lointain, Herschel a épuisé en avril dernier sa réserve d’hélium liquide, ce qui a entrainé la fin des opérations.

L’équipe des opérations du vaisseau spatial a alors effectué une série d’essais techniques. Une série de poussées de ses propulseurs ont permis de déplacer Herschel de son orbite autour du point L2, à environ 1,5 million de kilomètres de la Terre, vers une orbite héliocentrique. Le vaisseau a ensuite été éteint dans le courant du mois de juin.

En plus d’être suivi par les stations au sol de l’ESA tout au long de sa mission, des astronomes amateurs ont également pris plaisir à détecter le vaisseau spatial.

La semaine dernière, alors qu’Herschel commençait à s’éloigner de la Terre, les astronomes de l’Observatoire Remanzacco Nick Howes et Ernesto Guido, ont utilisé le Faulkes Telescope North – Télescope Faulkes Nord – de 2m de diamètre à Hawaï pour photographier le vaisseau spatial.

L’observation était un fameux challenge puisque les manœuvres finales que les équipes de vol ont dictées à Herschel ont finalement envoyé l’observatoire sur des coordonnées légèrement différentes de celles qui étaient prévues dans les données orbitales.

La campagne d’imagerie a néanmoins réussi, comme chacun peut le constater dans l’image qui est présentée ici, avec Herschel visible à l’extrémité des deux traits situés à droite du centre. Les étoiles apparaissent sous forme de trainées parce que les astronomes suivaient le déplacement d’Herschel au travers du ciel.

La nouvelle orbite d’Herschel l’envoie autour du Soleil, et son retour au voisinage de la Terre est prévu dans environ 13 ans.

Il est important de déterminer maintenant l’orbite précise, parce que la distance qui s’accroît va rendre Herschel de moins en moins visible, et de plus en plus délicat à suivre pendant les années qui viennent.

Notes pour les rédacteurs

Les télescopes jumeaux Faulkes, l’un situé à Hawaï et l’autre en Australie, sont gérés comme un projet éducatif qui permet d’offrir à des étudiants un accès à des installations de recherche de qualité. En 2014 et 2015, les télescopes Faulkes fourniront un soutien au sol pour le vaisseau spatial Rosetta alors qu’il s’approchera de  la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko avant de l’escorter.

 

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.