Inauguration du chantier de l’Ensemble de Lancement Soyouz en Guyane

Inauguration du chantier de l’Ensemble de Lancement Soyouz en Guyane
26 février 2007

ESA PR 10-2007. MM. Jean-Jacques Dordain, Directeur Général de l'ESA, Yannick d'Escatha, Président du CNES, Jean-Yves Le Gall, Directeur Général d'Arianespace et Anatoly Perminov, Chef de Roscosmos, ont inauguré ce jour le chantier de l’Ensemble de Lancement Soyouz en Guyane.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence des nombreuses autorités françaises et des représentants de toutes les entités européennes et russes contribuant au lancement du projet.

Stone from Baikonur launch pad
Une pierre du pas de tir de Baikonour

A cette occasion, une plaque commémorative a été dévoilée et une pierre du pas de tir de Baikonour d'où s'est envolé le cosmonaute Youri Gagarine en 1961 a été déposée sur le site. Cette pierre est un symbole fort qui traduit la continuité entre le site de lancement russe, qui a vu le début de l’ère spatiale avec Spoutnik, puis le premier vol habité et l’implantation du lanceur Soyouz en Guyane, aboutissement de quarante ans de coopération spatiale entre la France et la Russie, d’une coopération industrielle depuis 10 ans au sein de Starsem et d’une longue coopération entre l’ESA et l’Agence Fédérale Spatiale Russe (Roscosmos).

Le lanceur Soyouz, lanceur mythique de la conquête spatiale a été lancé à ce jour 1713 fois, démontrant ainsi sa robustesse et sa fiabilité. Il a placé à ce jour 1661 satellites en orbite autour de la Terre et envoyé dans l’espace 91 cosmonautes russes et 40 non russes.

Official ceremony in French Guiana
La cérémonie officielle

L'implantation de ce lanceur au CSG permettra, après un premier lancement fin 2008, d'utiliser la position équatoriale de la Guyane, qui offre une augmentation significative de la capacité d’emport de Soyouz, pour lancer des satellites de télécommunications en orbite géostationnaire, des satellites de navigation du système Européen Galileo, des satellites d’observation de la Terre en orbite polaire et des sondes interplanétaires, Aux côtés du lanceur lourd Ariane 5 et du petit lanceur Vega, Soyouz au CSG complètera harmonieusement la gamme des lanceurs de l’ESA, dont l’exploitation a été confiée à Arianespace, qui va ainsi disposer de solutions pour le lancement de tous les types de missions.

Ce projet cofinancé par l’ESA, l’Union Européenne et Arianespace est réalisé sous la maîtrise d’œuvre système du CNES, dans le cadre d’un programme ESA. Si l’on inaugure aujourd’hui ce chantier, il y a déjà de nombreux mois que les terrassements réalisés par l’entreprise Française VINCI, avec la contribution de nombreuses entreprises européennes et guyanaises, ont commencé et les premières équipes russes seront accueillies d’ici la fin de l’année sur la commune de Sinnamary afin d'installer les infrastructures métalliques et fonctionnelles du pas de tir.

Pour Jean-Jacques Dordain, Directeur Général de l’Agence Spatiale Européenne : "Nous entrons dans une nouvelle ère de lanceurs pour l’Europe, qui porte les fruits de la bonne coopération entre l’ESA et la Russie, initiée par la France, et qui va élargir la flexibilité de lancement offerte par Arianespace».

Pour Yannik d’Escatha, Président du CNES : « La continuité des relations dans le domaine spatial entre la France et la Russie depuis 40 ans avec son élargissement dès 1996 à la coopération dans le domaine des lanceurs, aboutit aujourd’hui à la réalisation de ce magnifique projet commun entre l’Europe et la Russie : Soyouz en Guyane. Avec les travaux de construction de cet ensemble de lancement sur le Centre Spatial Guyanais, Port Spatial de l’Europe, notre lien s’imprime désormais bien concrètement sur le territoire français au sein de l’ESA pour des décennies ».

Pour Jean-Yves Le Gall, Directeur Général d’Arianespace : « Soyouz en Guyane est une nouvelle étape de la fabuleuse aventure commencée il y a 10 ans au sein de Starsem entre l’Europe et la Russie. Désormais, Soyouz en Guyane sera pour la stratégie commerciale d’Arianespace un atout majeur pour le plus grand bénéfice de nos clients, nos actionnaires et nos partenaires ».

Pour Anatoly Perminov, Chef de Roscosmos : « Nous sommes aujourd’hui les témoins du fait que les projets les plus ambitieux, comme la construction du pas de tir de Soyouz au CSG, ne peuvent pas être menés à bien par un seul partenaire. C’est uniquement grâce aux efforts conjugués de l’Europe, la Russie et la France que les ambitions les plus audacieuses deviennent sous nos yeux des réalités palpables. Cette coopération mutuellement avantageuse est le gage de ce que l’exploration future de l’espace sera immanquablement pacifique et répondra toujours aux aspirations de l’humanité ».

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Bureau des Relations avec les médias
ESA Département de la Communication
Tel : +33(0)1.53.69.7155
Fax : +33(0)1.53.69.7690

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.