L. Eyharts en duplex avec deux ministres français

V. Pécresse, H. Morin, J.-J. Dordain, Y. D'Escatha, J.-F. Clervoy - L. Eyharts
26 mars 2008

Dernier événement majeur de son vol d'un mois et demi, L. Eyharts s'est entretenu hier soir vers 23h30, avec V. Pécresse, ministre française de la Recherche, H. Morin, ministre français de la Défense et J.-J. Dordain, DG de l'ESA, lors d'un télépont avec la navette Endeavour qui doit le ramener sur Terre la nuit prochaine.

Léopold a rapidement évoqué sa mission à bord de l'ISS de l'installation du laboratoire Columbus à son départ à bord dEndeavour lundi soir. « On n'a pas beaucoup eu le temps de regarder les étoiles mais la séparation de la Station a été un spectacle assez grandiose » a-t-il confié à Jean-François Clervoy, autre astronaute français de l'ESA qui participait à l'événement.

V. Pécresse, H. Morin, J.-J. Dordain, Y. D'Escatha, J.-F. Clervoy - L. Eyharts

Interrogé par Hervé Morin sur son état d'esprit au moment de rentrer, Léopold a répondu qu'il était « heureux que Columbus ait pu être installé et que les expériences aient été activées, mais finalement assez content de revenir car la mission a été relativement fatigante ». Il a néanmoins regretté de ne plus être à bord de l'ISS pour assister à l'arrivée de l'ATV « Jules Verne » dont l'arrimage est prévu pour le 3 avril.

Acceptant l'invitation de Valérie Pécresse pour venir s'exprimer sur la question du vol habité devant les parlementaires, l'astronaute a reconnu que le sujet lui tenait particulièrement à cœur et qu'il serait ravi d'en parler.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.