L'ESA consulte la communauté scientifique européenne sur ses futures missions d'exploration de la Terre

Earth Explorers
15 avril 2004

ESA PR 20-2004. La Direction de l'observation de la Terre de l'ESA organise, les 19 et 20 avril 2004 dans les locaux de l'Agence à Frascati, près de Rome, une réunion de consultation des utilisateurs de données d'exploration de la Terre.

D'éminents chercheurs européens, spécialisés dans le domaine des sciences de la Terre, présenteront et commenteront à cette occasion les résultats de l'évaluation technique et scientifique menée sur les six projets susceptibles de constituer la prochaine génération des missions d'exploration de la Terre de l'Agence.

Ces six missions candidates, qui entrent dans le cadre du programme Planète vivante de l'ESA, sont les suivantes :

EarthCARE
EarthCare

EarthCare(Earth Clouds Aerosols and Radiation Explorer) – Cette "mission d'exploration des nuages, des aérosols et du rayonnement terrestre" doit permettre d'améliorer la représentation et la compréhension du bilan radiatif terrestre dans les modèles climatiques et les modèles numériques de prévision météorologique par l'acquisition de profils verticaux de nébulosité et d'aérosols, ainsi que d'étudier les flux radiatifs au niveau supérieur de l'atmosphère. Elle comprendra une plate-forme unique, installée sur une orbite polaire de 450 km d'altitude, équipée d'un lidar (radar laser) permettant d'acquérir des données sur les aérosols et les couches nuageuses peu épaisses ainsi que d'un radar à haute fréquence permettant d'effectuer les mêmes mesures sur les nuages épais. Un imageur multispectral fournira des informations supplémentaires sur la répartition des aérosols et les propriétés optiques des nuages tandis qu'un radiomètre à large bande permettra de mesurer le rayonnement.

An artist's impression of Spectra
SPECTRA

SPECTRA (Surface Processes and Ecosystem Changes Through Response Analysis) – L'objectif de cette "mission d'étude des phénomènes de surface et de changement des écosystèmes par analyse des réponses" est d'améliorer la description, la compréhension et la modélisation du rôle de la végétation terrestre dans le cycle global du carbone et de mieux appréhender les réactions de cette végétation au changement climatique induit par la pression croissante des activités humaines. Le satellite, installé sur une orbite quasi-polaire de 670 km d'altitude, emportera un spectromètre imageur permettant d'analyser le rayonnement émis par la végétation. SPECTRA collectera les données provenant d'un certain nombre de régions représentatives des principaux biomes terrestres.

Observational principle of WALES
WALES

WALES (WAter vapour and Lidar Experiment in Space) – Ce projet, consacré à l'"étude de la vapeur d'eau dans l'espace au moyen d'un lidar", vise à améliorer les prévisions climatiques et les modèles numériques de prévision météorologique en permettant d'analyser avec une grande précision et une haute résolution verticale la présence de vapeur d'eau dans la troposphère et dans les couches les plus basses de la stratosphère. Le satellite WALES, placé sur une orbite polaire de 450 km d'altitude, emportera un lidar à absorption différentielle (DIAL) travaillant dans quatre longueurs d'onde différentes, ce qui lui permettra de tenir compte de la densité très inégale de la vapeur d'eau dans l'atmosphère.

ACE+

ACE + (Atmosphere and Climate Explorer) – Cette "mission d'exploration de l'atmosphère et du climat" doit permettre de mesurer très précisément l'humidité et la température de la troposphère et de la stratosphère pour l'étude des variations climatiques. La mission ACE + comprendra quatre satellites placés deux par deux sur le même plan orbital héliosynchrone mais à des altitudes différentes. En outre, les deux satellites lancés à une altitude de 650 km tourneront en sens inverse de ceux évoluant à une altitude de 800 km.

EGPM
EGPM

EGPM (European contribution to Global Precipitation Measurement) – Ce projet représentera la contribution européenne à la "mission d'étude des précipitations à l'échelle planétaire" (GPM), une importante initiative internationale visant à améliorer l'observation des pluies et des précipitations neigeuses de faible intensité et à contribuer à la surveillance et à l'étude des tempêtes susceptibles de provoquer des inondations et autres catastrophes. La mission GPM comprendra une plate-forme principale équipée de détecteurs hyperfréquence et une série de satellites plus petits permettant d'effectuer de manière répétée un cycle d'observation d'environ trois heures. L'Europe participera à cette entreprise en fournissant l'un des satellites de la constellation, l'EGPM. Celui-ci sera placée sur une orbite héliosynchrone quasi-polaire de 510 km d'altitude. Il comprendra deux instruments : un radiomètre hyperfréquence et un radar de détection des précipitations.

Swarm
Each Swarm satellite will be eight metres long

Swarm – Cette mission, constituée d'une constellation de trois satellites de magnétométrie, permettra de fournir un levé d'une qualité inégalée du champ géomagnétique et de son évolution dans le temps. Elle contribuera à améliorer notre connaissance des éléments composant l'intérieur et l'environnement de la Terre et des processus qui les gouvernent, et donc notre compréhension des phénomènes climatiques. Les satellites évolueront sur des plans orbitaux quasi-polaires, à 530 et 450 km d'altitude. Chacun d'entre eux emportera un ensemble de magnétométrie, un instrument de mesure du champ électrique et un accéléromètre.

D'autres précisions sur les missions candidates et sur la réunion de consultation des utilisateurs de données d'exploration de la Terre sont disponibles sur le site Web suivant :

http://www.esa.int/export/esaLP/SEMJMGWA6QD_index_0.html

Pour davantage d'informations, veuillez contacter :

Simonetta Cheli
Bureau des Relations publiques et institutionnelles
Frascati (ESRIN) - Italie
Tél.: + 39 06 941 80 350
Fax : + 39 06 941 80 352

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.