L’Europe spatiale a exposé sur les Champs-Elysées

Ariane 5 model
Ariane 5, place de la Concorde
29 octobre 2007

A l’occasion de la 3e Fête des Transports et de la Mobilité, qui s'est déroulée à Paris du 26 au 28 octobre, l’ESA et ses partenaires étaient présents sur « la plus belle avenue du monde » pour illustrer l’importance du transport spatial dans notre monde actuel et le rôle clé de l’activité spatiale pour la préservation de notre planète.

Depuis sa création, l’Agence spatiale européenne est à l’origine de quelques-uns des moyens de transport les plus importants et les plus impressionnants de notre époque. Ainsi lui doit-on le lanceur Ariane, qui a effectué 178 vols à ce jour et a propulsé à plus de 30 000 km/h des satellites de télécommunications grâce auxquels les images et les informations du monde entier parviennent dans nos téléviseurs et nos ordinateurs. Les rôles clés joués par le CNES, Arianespace et Astrium dans le programme Ariane ont été mis en évidence dans l’exposition.

3e Fête des Transport à Paris

C’est également l’ESA qui a mis au point la sonde spatiale ayant réussi à atteindre la Lune en consommant le moins de carburant - Smart-1 avec son moteur plasmique – et qui a lancé les deux engins destinés à se poser le plus loin de la Terre : les sondes Huygens, arrivée sur Titan en janvier 2005, et Rosetta en route vers la comète Churyumov-Gerasimenko qu’elle atteindra en 2014.

Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat aux Transports, admire des images de la Terre en 3D

Enfin, en participant à la Station spatiale internationale, l’ESA s’est embarquée sur une mission qui a déjà parcouru plus de 2 milliards de km dans l’espace, soit l’équivalent de 3 000 allers-retours vers la Lune, et a développé avec l’ATV (Automated Transfer Vehicle) un véhicule multi-rôle, à la fois cargo ravitailleur et remorqueur spatial, appelé à faire date dans l’histoire du transport spatial européen.

L’ESA, ainsi que ses partenaires industriels comme Astrium, et le CNES, l’agence spatiale française, avaient donc tout à fait leur place parmi les grands noms du transport qui ont exposé leurs développements les plus innovants sur l’avenue des Champs-Elysées, entre la place de la Concorde et la place Clémenceau.

Un lanceur et des hommes

La visionneuse montrant des images de la Terre et de l'ISS en 3D

La présence spatiale européenne n'était de passée inaperçue puisque le clou en était une maquette d’Ariane 5 au 1/5e installée sur la place de la Concorde. Ce modèle de 11 m de haut, qui s'était dréssé sur son piédestal à l’entrée des Champs-Elysées face à l’obélisque de Louqsor, est habituellement exposé en statique sur le site industriel d’Astrium aux Mureaux et a été déplacé pour l’occasion dans le cadre d’une coopération entre Astrium, l’ESA et le CNES.

L’ESA était également organisatrice, en partenariat avec le CNES, l’Astronaute club européen (ACE) de l’ancien astronaute ESA Jean-Pierre Haigneré, l’Institut géographique national (IGN) et l’association Transports Passion, de l’exposition « La Terre a besoin d’espace ». Scénarisée par l’ESA, cette exposition rassemble une série inédite de photos prises depuis l’orbite par des astronautes européens. Ces clichés, dédicacés par leur auteur, incluent des messages manuscrits des astronautes, témoins d’exception de la beauté et de la fragilité de notre planète. Ils étaient exposés selon une scénographie originale, à proximité du sol et sous une lumière bleutée afin de placer les visiteurs en condition, à la manière d’astronautes.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.