“L'avenir commence aujourd'hui”- Le programme ‘Cosmic Vision 2015-2025’ prend forme

An inspiring Hubble mosaic of Stephan's Quintet
19 avril 2007

Enthousiasme et forte participation de la part de la communauté scientifique européenne ont marqué la première étape du processus qui permettra, à terme, de définir le programme scientifique de l'ESA pour la période 2015-2025. « L'avenir commence aujourd'hui », a déclaré le directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain, en s'adressant à la communauté scientifique le 11 avril 2007.

Fin mars 2007, suite à un appel à propositions lancé au début du mois, l'ESA avait reçu plus de 60 lettres d'intention, dans lesquelles des équipes de recherche européennes présentaient leurs propositions de nouvelles missions scientifiques et exposaient leurs concepts préliminaires.

Cela représente 50% de réponses en plus que lors du dernier appel en octobre 1999. Comme l'explique Sergio Volonte, Chef du Bureau Planning et Coordination avec la Communauté scientifique de l'ESA, « ces concepts vont maintenant devoir être étoffés et seront remis à l'ESA au plus tard le 29 juin 2007 ».

Les concepts de missions sont variés, allant de l'exploration de Jupiter et de son satellite Europe, à des satellites pour l’étude du rayonnement émis par le Big Bang, en passant par l’expérimentation des théories sur l’expansion de l'Univers. Certaines propositions portent également sur des missions destinées à étudier les astéroïdes géocroiseurs - c’est-à-dire susceptibles d’approcher la Terre - ou sur des satellites pour rechercher la présence d'eau liquide sur Encélade, une lune glacée de Saturne, ou encore sur une sonde destinée à vérifier la nature de la gravité comme l’une des forces fondamentales de l’Univers.

Les étapes suivantes

Jean-Jacques Dordain
ESA's Director General, Mr. Jean-Jacques Dordain

Le 29 juin 2007, l'ESA recevra les propositions de missions détaillées. A partir d'octobre 2007 et jusqu'au milieu de l'année 2009, le Comité consultatif en sciences spatiales de l'ESA et les groupes de travail scientifiques étudieront les propositions et présélectionneront trois missions de catégorie M et trois missions de catégorie L.

Les missions de catégorie M concernent les projets de taille moyenne dont les coûts pour l'ESA ne dépasseront pas 300 millions d'euros. Les missions de catégorie L sont réservées aux projets de plus grande envergure, dont l'enveloppe plafonnera à 650 millions d'euros.

D'ici fin 2009, sur ces six missions de catégories M et L (plus LISA), deux seront retenues pour chaque catégorie afin de procéder à la phase de définition (‘phase A’ de la mission). Cette phase sera dirigée entre le début de 2010 et la mi-2011 par des industries européennes sur une base compétitive.

A la fin de l'année 2011, une mission de catégorie M et une mission de catégorie L seront sélectionnées, avec des lancements prévus en 2017 et 2018 respectivement.

Pour lire l'article dans son intégralité, veuillez vous reporter à la version anglaise.

Pour de plus amples informations

Relations presse ESA
Tel: +33 1 5369 7155
Fax: +33 1 5369 7690

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.