La Terre vue de l'Espace : les îles du Koweït

19 février 2010

Cette image prise par Envisat nous montre les îles koweitiennes de Warbah et Boûbiyân, situées à l’extrémité nord du Golfe Persique.

Ce qui apparaît comme de l’eau en haut et à droite de l’image, avec des teintes de lilas, de bleu et de vert, est en réalité de la terre. Les eaux apparaissent ici dans des teintes de jaune, de turquoise et de rose. Les courants dans les eaux de ces chenaux qui se dirigent vers le Golfe peuvent être observés grâce à la technologie de l’imagerie radar.

Mesurant 30 km de large pour 40 km de long avec une superficie de 863 km2, l’île de Boûbiyân (visible dans le coin inférieur droit) est le plus grande du Koweït. Elle est séparée du reste du Koweït à l’ouest par l’étroit chenal du Khôr as Sabîyah et du territoire de l’Irak au nord par l’estuaire du Khôr Abd Allah.

La topographie de Boûbiyân est plate et de faible élévation. La portion nord-ouest de l’île (la partie qui se morcèle en marécages) est même partiellement submergée à marée haute. L’île n’a pas de population permanente.

L’île de Warbah (qui ressemble à un œil au milieu des chenaux au nord de Boûbiyân) est située une centaine de mètres de la côte koweitienne et à environ 1 km au sud de la côte irakienne, non loin de l’embouchure du Chatt al Arab (non visible) qui est formé par la confluence des grands fleuves que sont le Tigre et l’Euphrate. Warba mesure environ 15 km de long pour 5 km de large, avec une superficie totale de 37 km2. Comme Boûbiyân, elle est inhabitée.

Le Tigre et l’Euphrate prennent leur source non loin de l’autre dans les montagnes de Turquie et coulent en parallèle l’un de l’autre avant de se rencontrer à proximité du Golfe Persique. La région qu’ils parcourent est appelée Mésopotamie, ce qui signifie étymologiquement « entre les eaux ». Pour beaucoup d’historiens, il s’agit du berceau de la civilisation.

Le Koweït a pris une grande importance au niveau international principalement en raison de ses énormes réserves en hydrocarbures – estimées par le pays à quelque 104 milliards de barils – qui représentent environ 8% des réserves mondiales. La zone très colorée dans le coin inférieur gauche abrite plusieurs champs pétrolifères, dont les deux gisements principaux de Raudhatain et de Sabriya. Les lignes blanches qui rejoignent ces sites sont des routes goudronnées.

Cette image a été créée en combinant trois vues acquises au-dessus de la même zone par le radar ASAR (Advanced Synthetic Aperture Radar) d’Envisat les 22 août, 26 septembre et 31 octobre 2009. Les couleurs de l’image résultent des variations intervenues à la surface entre les acquisitions.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.